le blog

Retour à la liste des articles

Le programme de l’examen de guitare moderne 2021

Pour vous aider à interpréter les morceaux choisis pour le programme de cette année, voici en quelques lignes l’histoire de trois titres et surtout quelques tuyaux pour faciliter leur apprentissage. Vous pouvez compléter ceux ci avec le visionnage de lives en priant que le cinéaste ait eu la brillante idée de filmer les doigts du guitariste en (très) gros plan. Continuer à lire

Starman – David Bowie – 1972

Ce morceau est caractéristique de l’écriture de David Bowie. L’introduction rappelle celle de son précédent hit Space Oddity, tant par les accords employés que par la reverb conférée. Figurant sur l’album The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars en 1972, la chanson va rapidement se hisser au statut de tube ainsi que plusieurs autres morceaux de cet album incontournable.

Petite astuce déjà concernant l’introduction : au quatrième temps de la quatrième mesure, la guitare joue les cordes à vide, sorte de substitution de l’accord de Sol majeur, et qui permet d’enchainer les barrés Si bémol et Fa bien plus facilement.

La grille d’accords des couplet-refrain n’est pas évidente, on enchaine accords ouverts et barrés allègrement, cela nécessite de bien connaître tous les accords de base, majeurs, mineurs et septièmes.

Les rythmes, particulièrement du couplet et du pont, vont être délicats à retenir. Il faut s’entrainer à jouer en étouffant les cordes avec la main gauche, c’est à dire de relâcher la pression des doigts sur les cordes afin de ne faire que du rythme, et ce sur quelques temps seulement… Exercice qui demandera d’être bien décortiqué et répété de nombreuses fois à un tempo très lent.

Enfin, pour le riff de la guitare électrique sur le pont, surtout s’il est enseigné à la guitare acoustique, inutile si l’élève ne parvient pas à atteindre les notes en tirant sur les cordes d’utiliser les bends : vous pouvez absolument interpréter ce passage en jouant des notes pleines.

Bang Bang (My Baby Shot Me Down) – Nancy Sinatra – 1966

Si le tremolo, la reverb et l’utilisation du vibrato ne vous donnent pas envie de saisir fiévreusement votre guitare électrique, passez votre chemin ! C’est Billy Strange qui officie ici, requin de studio ayant contribué aux morceaux d’Elvis, des Beach Boys ou à la bande son de James Bond. Il se surpasse dans un arpège simple et minimaliste et nous fait oublier qu’il est le seul instrument du morceau, portant subtilement la voix mélancolique de Nancy Sinatra.

Point d’accords barrés ici, le morceau étant en Fa mineur, il vous suffit de placer le capodastre en case 1 et de jouer les arpèges sur les formes ouvertes de Em, Am et B7, avec l’intervention de quelques autres notes… Tant cet arpège que la descente chromatique du couplet ne sont pas bien difficiles à jouer. Le travail va se concentrer sur l’interprétation : ici chaque note a son sens et doit bien résonner. Il faut donc bien les anticiper pour les lier proprement.

Baby Blue – Badfinger – 1971

Si ce groupe vous interpelle, c’est qu’il puise ses inspirations dans tout ce que le pop rock fait de plus classique. Signé chez Apple, la maison de disque des Beatles, leur premier morceau est composé par Paul McCartney, le groupe participera à l’album de George Harrison All Things Must Pass et sera même présent au fameux Concert For Bangladesh. Quant à la postérité de ce titre, vous l’aurez peut être déjà entendu dans les dernières minutes de la série Breaking Bad…

Étrangement, il ne semble pas qu’il y ait de partitions disponibles à l’heure où cet article est écrit… Avec le bon professeur, les parties des guitares se retrouvent facilement à l’oreille. Attention, comme cela peut souvent arriver, les instruments ne sont pas accordés en La 440 : il vous faudra modifier légèrement la hauteur de votre instrument pour jouer sur le disque. Voici la grille du morceau :

Intro : B B B B

Couplet : F# F# E E
A E B B
F# F# E E
A E B B
F# F# C#m C#m7
E E B B
B B

Pont : Ebm G#m G7 C#m
C#m7 A E B B
Ebm G#m G7 C#m
C#m7 A E D
A E B D
A E B- –

Outro : B B C#m C#m/B
A E B-

Concernant la guitare électrique, le riff d’intro est très Stones, jouant sur le Si majeur et quatrième, gimmick particulièrement affectionné par Keith Richards sur Gimme Shelter ou Brown Sugar par exemple. Pour le réaliser, il faut barrer les cordes de Ré La et Si en quatrième case avec l’index ou l’annulaire et faire sonner le Bsus4 avec respectivement le majeur ou l’auriculaire sur la corde de Si en cinquième case.

Le riff du couplet de la guitare électrique est très intuitif, c’est la gamme diatonique jouée à la croche. Tous ces petits liens vous seront très utiles pour d’autres morceaux des années 70.

guitare événement icm examen de fin d’année