le blog

Retour à la liste des articles

Faut-il apprendre la théorie pour devenir un bon guitariste ?

Comme les futurs grands artistes en peinture ont commencé par reproduire les toiles des grands maîtres avant de prétendre à créer les leurs, un guitariste débutant doit démarrer en reproduisant des morceaux et exercices créés par d’autres, le temps d’acquérir un certain bagage technique. Si on se contente au début de refaire à l’identique, il est vite intéressant de comprendre le pourquoi et le comment de ce que l’on joue. Et donc de s’attaquer à ce concept assez ambivalent de la théorie. Petit tour d’horizon des avantages : Continuer à lire

Théorie ne veut pas (nécessairement) dire solfège et mode mixolydien


Cassons tout de suite cette image austère et pourtant tenace qui décourage d’avance la plupart des musiciens en herbe : la théorie consiste avant tout à comprendre ce que l’on joue, et pas indispensablement à apprendre bêtement par cœur des concepts rigides.
Vous pouvez développer une théorie personnelle, en prêtant simplement attention à ce que vous jouez. En décomposant les accords et riffs que vous connaissez, vous comprendrez vite le rôle de chaque note dans l’ensemble.

La théorie vous permet d’improviser


Que vous soyez orienté rock, pop, jazz, classique ou tout autre genre, vous ne pouvez improviser qu’en comprenant ce que vous jouez. Ca peut être simplement au début appliquer une gamme pentatonique, encore une fois en prêtant attention aux sonorités créées entre votre partie et la rythmique qui vous accompagne. Plus vous prendrez le temps de vous écouter, plus vite vous comprendrez quel ensemble de notes joué à quel moment crée quel rendu et émotion. Et vous prendrez un niveau conséquent plus vite que l’on pourrait l’imaginer.

La théorie vous aide à mieux composer


Si vous avez des velléités créatives, connaître les sonorités non seulement des accords mais des variantes de ceux-ci, et des lignes de voix ou autres instruments à poser dessus va non seulement vous faire gagner un temps considérable mais aussi enrichir vos productions. Que vous vouliez écrire de la pop acoustique à jouer sur la plage ou de grandiloquentes symphonies, vos acquis en terme d’harmonie vous aideront ….

Comprendre l’harmonie vous aide à rejouer plus vite ce qu’on vous montre


En cours comme en groupe, les notions théoriques font souvent la différence entre un guitariste qui prend 3 min ou 3 heures à maîtriser une nouvelle partie. Pensez à vos collègues et essayez de faire partie de la première catégorie, tout le monde vous en sera reconnaissant. En plus vous pourrez amener des nuances et revenir avec une version encore plus catchy que celle que l’on vous a montré !

Pour conclure, la théorie n’est pas indispensable mais fortement recommandée. Si vous vous destinez à composer ou à reproduire, elle vous facilitera le travail et vous ouvrira de nouveaux horizons. Si vous êtes plutôt scolaires, les théories sur l’harmonie, les modes et le solfège peuvent être l’approche qui vous correspond. Sinon, soyez seulement attentif à ce que vous entendez et jouez, et prenez le temps d’essayer de nouvelles choses. Tout simplement.

théorie musicale conseils guitare cours de guitare
Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*