Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Programme option musique au bac 2020 – 2ème partie

Il y a une nouvelle œuvre au programme cette année : la Cinquième symphonie en Do mineur, opus 67, de Ludwig van Beethoven. Après avoir fait une présentation globale de l’option musique au Bac, nous allons ici parler de son caractère historique. Continuer à lire

La Cinquième symphonie de Beethoven : une œuvre historique

La mort de Ludwig van Beethoven (1827) marque la fin de la musique de période « classique » (1750-1827).

Beethoven est également un pionnier (un des premiers compositeurs) de la période romantique (19ème siècle). Sa Cinquième symphonie est un exemple d’œuvre à la charnière entre les deux périodes.

Le rythme et la dynamique sonores sont des éléments musicaux très importants de cette œuvre. Beethoven utilise des contrastes, des oppositions très frappantes à l’audition : passage doux (piano) puis subitement fort (subito forte) et vice-versa.

Ce jeu de contrastes (fortissimo/pianissimo) et de surprise (subito) est caractéristique de la musique de style romantique du 19ème siècle.

L’utilisation des différentes familles instrumentales amplifie l’effet, comme le dialogue entre vents et cordes :

option musique au bac cinquieme symphonie beethoven

Ainsi qu’une utilisation régulière des timbales (percussions) pour marquer l’auditeur.

Le rythme chez Beethoven est ainsi souvent accentué :

Bien qu’utilisant un orchestre « classique », typique du 18ème siècle, Beethoven utilise dans la Cinquième symphonie des effets de dynamiques sonores afin de capter l’attention, de provoquer des sentiments : passage héroïque, où tous les instruments jouent (tutti), alternant avec des passages mélancoliques où un seul instrument, ou un petit groupe d’instruments, jouent (soli). La Cinquième symphonie de Beethoven est contemporaine (de la même époque) des guerres napoléoniennes (1803-1815), elle a été composée en 1808. La dynamique qui s’en dégage en est un témoignage.

Le début de la Symphonie en est un bon exemple :

début cinquieme symphonie beethoven

Ce rythme se retrouve par ailleurs dans toute l’œuvre. Il finira par devenir un symbole de victoire. En 1940, le geste du V avec la main, le v de « victoire », circula rapidement dans toute l’Europe occupée par les nazis. En effet, dans plusieurs photos officielles, le premier ministre britannique Winston Churchill l’adopta comme emblème de résistance et de victoire contre l’occupant.

churchill cinquieme symphonie

Ce V de la victoire peut se décliner en musique. Le V traduit en code-morse donne un rythme en trois brèves et une longue, exactement le rythme du début de la Cinquième symphonie de Beethoven !

victoire cinquieme symphonie

Ce rythme fut alors utilisé à l’époque de la seconde guerre mondiale comme thème musical dans les médias européens, et particulièrement à la radio, comme celle de la BBC (radio anglaise), en raison également de son caractère dramatique.

Dans le prochain article, le programme de l’option musique au bac 2020, nous proposerons une analyse de chaque partie de la Cinquième Symphonie.

beethoven option musique au bac 5ème symphonie