Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Technique du chant lyrique versus technique du chant pop – 2ème partie

La base classique constitue un atout pour acquérir un confort et une maîtrise vocale, ne pas se fatiguer la voix ni l’abîmer. Tous les styles de chant s’enrichissent. Mais arrivé à un certain stade, le chanteur fait des choix, guidé par ses goûts et par sa personnalité. Doit-on éviter de passer d’un style à l’autre ? Y a-t-il des chanteurs ou des styles musicaux qui « jonglent » entre les techniques vocales ? Continuer à lire

Si un certain nombre de chanteurs préfèrent rester dans leur style bien défini et le défendre, d’autres évoluent dans des univers issus de différentes techniques, d’autres encore ont touché à tout dans leur parcours.

Des ponts comme le Gospel

Certains genres comme celui du Gospel constituent un pont entre deux univers musicaux. On peut y observer diverses techniques. La tradition du chant classique d’église glisse vers un univers plus jazz et même parfois pop, selon les groupes et les époques. On voit dans l’extrait suivant que l’émission vocale lyrique est conservée tout en allant vers une plus grande utilisation de la voix de poitrine, plus de résonances nasales et de masque aussi.

Pour se familiariser avec ces résonances dites « de masque », il faut se concentrer sur la vibration des os du visage, du front, des sourcils, des pommettes, du nez. Pour s’y aider on peut, pendant qu’on chante, mettre ses doigts sur ces différentes zones et sentir.

Tous ces types d’émissions vocales peuvent être dosés selon le style et l’esthétique voulus.

La quête de la « vraie voix »

Chant classique et chant pop peuvent donc utiliser des techniques communes. Mais le travail sur le timbre fait une grande différence.

Certains ont appris le chant lyrique parallèlement à leur pratique au sein d’un groupe, par exemple Rosemary Standley, du groupe country-blues-rock Moriarty.

D’autres font le chemin inverse. Après une grande carrière d’Opéra, la soprano colorature Natalie Dessay s’est tournée vers l’interprétation de Michel Legrand et Claude Nougaro. Dans certaines de ses interviews elle rapporte avec humour que sa voix d’opéra serait sa voix « de folle » et qu’elle serait revenue à sa voix « normale », plus authentique avec son nouveau répertoire. Au regard de ses fans de tels propos restent subjectifs ! Seul l’artiste lui-même est en mesure de juger quel type de chant et quel mode d’expression vocal le caractérisent le plus authentiquement. Et ça peut bien sûr changer au cours du temps et du parcours.

Toutes les pratiques s’enrichissent

A chacun de faire ses choix. Définir ses priorités artistiques orientera plus tard le choix technique. Mais chaque style inspire les autres et nous enseignera quelque chose. Le ténor d’opéra Roberto Alagna affirme que toutes les techniques et approches s’enrichissent, et conseille de toucher à tout. Tous les dosages, jeux et mélanges sont possibles.

Vive la curiosité et l’éclectisme. A condition d’être bien suivi par son coach vocal, pop, lyrique, jazz, rock, folk… varions les plaisirs !

cours de chant conseils chant apprendre le chant