le blog

Retour à la liste des articles

Spectacles et examens de fin d’année : comment gérer le trac de votre enfant ?

Les spectacles et examens de fin d’année approchent. Le stress monte. Comment préparer au mieux votre enfant pour affronter ces épreuves ? Continuer à lire

Dédramatiser les enjeux

Les spectacles et examens de fin d’année ne sont qu’une concrétisation du travail réalisé tout au long de l’année. Si celui-ci a été régulier, rigoureux, avec une progression constante votre enfant va récolter les fruits de son investissement. S’il a décroché en cours de route, stagné et contourné les difficultés à surmonter, aïe, le final de fin d’année pourrait représenter une épreuve car en plus de réaliser une performance votre enfant doit affronter le trac. Votre rôle est de lui témoigner votre soutien le plus inébranlable, quel que soit le résultat, car oui en cas d’échec votre enfant devra en tirer les leçons sans abîmer les fondements de son estime personnelle en pleine construction. Expliciter clairement les enjeux en dédramatisant peut l’aider efficacement : « Tu vas jouer comme toute l’année mais cette fois-ci devant un jury, un public. D’autres élèves joueront également. L’essentiel est que tu fasses de ton mieux sans te comparer. Si tu rates ne t’inquiète pas cela est arrivé à d’autres, il faudra réessayer différemment peut-être la prochaine fois. Le ridicule ne tue pas. Si tu réussis tu en tireras une satisfaction énorme, un souvenir inoubliable qui restera à jamais gravé dans ta mémoire.» Dans beaucoup de structures les examens, les spectacles sont facultatifs. Ne forcez donc pas votre enfant s’il n’est pas prêt. D’autres tempéraments sont excités et stimulés par la compétition ou à l’idée de jouer sur scène.

Planifier les étapes de travail

Des répétitions planifiées s’imposent. Quelles dates butoirs se donne-t-il pour déchiffrer la partition, jouer les mains séparées, ensemble, avec les nuances, sans la partition ? Quand pourra-t-il essayer le piano sur lequel il va jouer le jour J ? Quelle tenue mettra-t-il pour cet événement ? Quand prendra-t-il le temps de régler les menus détails ou poser les questions les plus pragmatiques : jouer avec des mains moites, tourner les pages de sa partition en étant stressé, reprendre s’il s’est arrêté en plein milieu du morceau, saluer le public etc… Plus le planning est maîtrisé et les difficultés anticipées, plus votre enfant va pouvoir se concentrer sur l’essentiel. Prévoyez un moment de « filage » pour les spectacles, indispensable pour que votre enfant s’approprie les lieux, les sons et lumières et ainsi que sa place au sein du groupe.

Avoir une bonne condition physique

Acquérir un mental fort va de pair avec une bonne condition physique : prévoyez un temps de sommeil adéquat, des plages de défoulement pour évacuer le stress (du sport), des séances de respiration pour que votre enfant prenne conscience de la sienne. Préparez des repas vitaminés et légers. Incitez-le à bien s’échauffer les doigts et poignets avant de jouer, à faire régulièrement des pauses pendant les répétitions pour ménager ses muscles. Il serait bien dommage d’avoir une tendinite juste avant le concert ! S’il est d’un naturel anxieux des granules homéopathiques seront bienvenues !

Le jour J : du plaisir avant tout

Les représentations et examens couronnent les efforts de votre enfant réalisés tout au long de l’année. Le plaisir qu’il va procurer au public, au jury, à sa famille va concrétiser la perception de ses talents dont il n’a peut-être pas encore pleinement conscience. N’oubliez pas d’inviter un maximum de membres de votre famille, amis. Armé de votre caméra vous immortaliserez ce moment car pris dans son extrême concentration votre enfant ne pourra pas savourer la totalité de sa prestation. Revoir en famille l’événement lui permettra de mettre des mots sur ses ressentis et de savourer encore et encore ce pas franchi avec vous dans sa vie de musicien. Le trac malheureusement ne quitte jamais les artistes qui apprennent à vivre et à jouer avec. La vie d’un musicien est avant tout un partage d’émotion avec son public, les artistes vibrent d’une sensibilité inouïe ce qui fait à la fois leur force et leur faiblesse.
Alors pas question d’y échapper : osez faire rire et pleurer le jury, vous serez sûr d’avoir gagné !

examens de fin d'année examens en ligne événements icm
Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*