Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

S’échauffer avant de chanter – 2ème partie : la respiration

Quels sont les premiers réflexes à adopter avant de chanter ou avant une prise de parole en public ? Comment exploiter au mieux son potentiel vocal en évitant de s’abîmer ou de se fatiguer la voix ? Exercices de base pour débutants. Continuer à lire

Ne pas se lancer “à froid” dans un chant

Tout comme s’il s’agissait d’un sport il n’est pas recommandé de commencer à chanter “à froid”.

Les cordes vocales ont besoin d’être étirées et réchauffées en douceur ne serait-ce que quelques minutes avant de passer à l’exécution d’un chant.

L’échauffement deviendra une habitude très personnelle. Chaque chanteur a ses exercices “fétiches”, son rituel, adaptés à son type de voix et aux oeuvres qui seront chantées ensuite.

Respirer dans la détente

Tout d’abord, nous allons nous concentrer sur notre souffle. On pourra, selon le temps dont on dispose, consacrer quelques minutes à faire des étirements corporels, en se concentrant sur le calme de sa propre respiration. On se basera toujours sur la recherche d’une respiration naturelle et non d’un schéma extérieur et plaqué.

Si l’on a un peu de temps, c’est bien de partir de la position allongée au sol pour sentir de quelle façon se fait la respiration lorsqu’il y a le moins de tensions possibles. On imagine que le corps pèse lourd dans le sol ou que l’on se transforme en poupée de chiffon.

Lire la première partie de notre dossier sur les techniques d'échauffement de la voix

S’échauffer avant de chanter - 1ère partie

Puis on se met à l’écoute de notre respiration naturelle en s’assurant que rien n’est tendu : ni épaules, ni cou, ni visage ni bouche etc. Ensuite, on peut faire des séries d’expirations sur la consonne “s”, en mettant la main sur le bas ventre et en observant ce qu’il se passe. On cherchera à faire un “sss” le plus long possible dans le même état d’esprit.

Puis on reprend sa respiration et on renouvelle ce “sss” plusieurs fois, en maintenant la cage thoracique ouverte et en se concentrant sur l’activité du bas du ventre et du dos.

Ici comme quand on chantera, il est important de bien expirer tout son air avant d’en reprendre sous peine de créer des tensions qui nuiront au son !

Prendre conscience de la respiration et du diaphragme

Vous pourrez échanger vos impressions et sensations avec votre professeur qui vous guidera.

Lors de la prise d’air on sent le bas du dos qui s’ouvre et s’élargit. Sans monter les épaules on imagine qu’on se remplit d’air par le bas, ce n’est qu’une image et pas du tout réel, mais cela permet de rechercher la respiration “diaphragmatique” : celle que l’on adopte naturellement quand on dort ou celle des très jeunes enfants.

Dans un second temps on peut faire la même chose en s’entraînant à faire vibrer ses lèvres : avec un long “bbrrrr”.

Même si on n’a pas encore fait de vocalises à proprement parler c’est une partie essentielle du travail de préparation qui a été abordée. Après ces exercices vous vous sentirez déjà d’attaque pour chanter !

cours de chant échauffement voix voix chantée