Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Ouille, c’est la rentrée !

Avouez, vous en avez bien profité, n’est-ce pas ? Votre téléphone est rempli de photos de vacances. Seulement voilà, l’horloge a tourné et le temps ne s’est pas arrêté sur les plages de sable fin. Vous êtes de retour chez vous, dans le réel, avec la chaudière qui va commencer à tousser avec l’arrivée de l’automne. C’est le moment de reprendre votre instrument en main, mais au lieu d’avancer, vous reculez. Continuer à lire

J’y retourne ou pas ?

C’est la rentrée. Au fond, vous ne savez pas si vous allez continuer. A quoi bon reprendre le chemin des apprentis ? L’espace d’un court instant, vous rêvez : et si je pouvais me passer de professeur ? En réalité, l’apprentissage d’un instrument vous demande des efforts. Cet apprentissage vous place face à vous-mêmes, car avec un instrument, fini les faux-semblants. Le mensonge n’a plus sa place, ni la dissimulation. C’est l’heure de la nudité.

Un guide pour progresser

Les progrès sur un instrument sont une forme de réalisation de soi. Souvenez-vous du premier jour où vous avez commencé à prendre des cours. Mesurez le chemin parcouru depuis, il est énorme. Vous avez acquis quelque chose, quelque chose qui vous permet aujourd’hui de jouer de la musique, vous êtes en train d’apprendre à maîtriser un outil magique. Vous devez ce miracle à deux personnes : d’abord vous-même, of course, mais aussi à votre professeur, ce bourreau qui est aussi une sorte de guide spirituel, qui grimace quand vous perdez les pédales de votre instrument. Ce guide vous apprend à mesurer vos limites, il vous apprend aussi à les dépasser. Un professeur de violon, de piano, de batterie, c’est aussi un peu un médecin de l’âme. Un professeur voit beaucoup de choses car l’instrument dévoile souvent la véritable personnalité du musicien.

Créer de la motivation

Ce professeur, vous pouvez aussi l’appeler monsieur Carotte, sans qui, faute de temps ou de motivation, vous auriez certainement arrêté de pratiquer un instrument. Vous lui devez aujourd’hui la chance d’avoir eu le courage de continuer, de poursuivre vos efforts. Et vous voudriez arrêter les cours ? Vous n’êtes pas sérieux. Pour l’heure, votre instrument attend que vous le sortiez du placard dans lequel il est enfermé depuis le début des vacances.

La joie de construire à nouveau

Ouille, la reprise est difficile, les articulations sont rouillées, le souffle fait psschhht. La claque est sévère, on ne sait plus jouer. Vous avez l’impression d’avoir tout oublié. Vous vous sentez un peu seul·e soudain, face à cet instrument qui vous fait l’effet d’un inconnu. Vous aimeriez le prendre dans vos bras mais vous avez peur de la fausse note. Que faire ? Appeler votre belle-mère ? Non, surtout pas, n’aggravez pas votre problème. En réalité, dans votre for intérieur, vous connaissez la solution. La démarche est simple, honnête, sincère et positive : vous appelez votre professeur pour lui dire que, cette année, vous allez vraiment mettre le paquet.

pratique musicale apprentissage musical conseils pédagogiques