Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Noël en musique

Tout est froid, comme un tableau figé, de la terre jusqu’au ciel, comme si la musique avait besoin d’un temps suspendu pour exprimer ce qu’elle a de plus essentiel, la profondeur chaude de ses tourments. C’est aussi le moment, pour celles et ceux qui vivent le bonheur de l’apprentissage, de faire un bilan. Le bilan du premier trimestre de l’année scolaire. Que s’est-il donc passé entre septembre et décembre ? Continuer à lire

Le cadeau des progrès

C’est la période où l’on aime pardonner, aux autres et à soi-même. C’est le moment où le face à face avec son instrument devient inéluctable. Où en sommes-nous, tous les deux ? Vous vous demandez, emmitouflé dans votre doudoune, si vous avez bien fait de reprendre le violon où si vous aviez vraiment toute votre tête le jour où vous avez décidé d’apprendre la batterie. Depuis trois mois, vous n’arrêtez pas, les journées vous semblent trop courtes. Vous réalisez tout l’investissement que vous avez dû fournir simplement pour apprendre à souffler correctement dans une flûte ou caresser dans le sens du poil les six cordes de votre guitare folk. Une sorte de long tunnel. Les débuts vous semblent loin, très loin. Etrange ? Non, pas du tout. La vérité, c’est que vous avez progressé et que vous avez du mal à accepter ce cadeau que vous êtes en train de vous faire à vous-mêmes.

Plaisir d’offrir

L’apprentissage de la musique s’apparente à un chemin initiatique. Le musicien cherche sans cesse le moyen de progresser, du débutant à l’artiste confirmé. Cet art demande de se remettre en question et de pactiser avec le doute, véritable source du développement. La maîtrise d’un instrument ne s’acquiert qu’avec le temps, le temps de la patience et celui de la régularité. Noël vient d’arriver et vous mesurez, un peu surpris, toute l’étendue du chemin parcouru. Le vôtre. En jouant, vous vous dites : « ah, jamais je n’aurais été capable de jouer cette partition il y a seulement trois mois ». Oui, vous avez donné votre corps et votre esprit à la musique. Vous avez appris à lire, à entendre, à bouger vos doigts ou contrôler votre souffle. Vous avez beaucoup donné et la musique vous renvoie le miroir de vos progrès. Et ces progrès, vous avez très envie de les partager avec un public consentant.

Le concert du réveillon

Vous comptez le nombre d’invités. Avec les enfants, cela constitue déjà une belle assemblée que vous allez pouvoir prendre en otage au moment des petits fours. Vous ne pensez qu’à ça depuis plusieurs jours : votre concert devant les invités. Pas trop court, pas trop long non plus pour ne pas plomber la soirée. C’est votre cadeau, hyper original, que vous offrez à tous ceux que vous aimez ici présents ce soir.

Un Noël pour tous les diapasons

Si vous n’avez pas de public pour vous produire, allez au concert. Goûtez à l’Oratorio de Noël de J.S. Bach, frigorifié dans une église, avant d’aller vous réchauffer dans un sous-sol pour écouter une musique chargée en watts. La joie est dans les cœurs, la musique nous aide à aller mieux, profitons-en ! Même le blues fait du bien.

noël pratique musicale apprentissage musical