Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Mon enfant peut-il acquérir l’oreille absolue ?

L’oreille absolue, c’est la faculté de reconnaître et de nommer toutes les notes. Faculté impressionnante qui ne serait pas forcément innée ! Comment stimuler l’oreille de votre enfant et l’aider à développer l’oreille absolue ? Continuer à lire

Commencer très jeune

Le bébé commence à développer son oreille alors qu’il est encore dans le ventre de sa mère, et à sa naissance, il possède déjà une capacité impressionnante à reconnaître toutes sortes de subtilités sonores et de sons complexes. Une étude l’affirme : tous les bébés ont l’oreille absolue ! Pourtant il n’y aurait qu’un adulte sur dix qui conserverait cette disposition. Il s’agit donc de continuer à stimuler les jeunes enfants pour qu’ils ne perdent pas cette faculté et les sensibiliser précocement à la musique. D’autres études affirment qu’il y a une certaine prédisposition génétique à l’oreille absolue, mais que l’éducation pendant l’enfance est tout aussi importante. Plus jeune est l’enfant, plus l’apprentissage est efficace, car son cerveau possède une grande plasticité et certains spécialistes s’accordent à dire qu’après 6 ans, il est plus difficile pour les enfants de développer l’oreille absolue.

Miser sur l’écoute

Dès son plus jeune âge, vous pouvez donc sensibiliser votre enfant aux sons environnants en accentuant vos descriptions (un son « aigu », un son « grave »…), ou lui proposer de deviner ce qu’il entend. Mais aussi, vous pouvez lui faire écouter non seulement des comptines, mais encore des musiques plus complexes, riches en informations, afin de générer un maximum de connexions neuronales. Voici quelques exemples :

  • Le Sacre du printemps, Stravinsky
  • Petites esquisses d’oiseaux, Messiaen
  • La mer, Debussy
  • Symphonie n°6 « Pastorale », Beethoven
  • Pierre et le Loup, Prokofiev

La musique comme langage

Partez du principe que l’oreille absolue est comme l’apprentissage d’un langage. D’ailleurs, l’acquisition du langage se passe au même âge que l’acquisition de l’oreille absolue et suit les mêmes mécanismes ! Pour que votre enfant soit en capacité de reconnaître ou de nommer une note, il faut tout d’abord qu’il sache reconnaitre les hauteurs, et faire le lien entre une note jouée et son nom. Si vous avez un piano, ou un instrument qui permet de jouer les notes de la gamme (do, ré, mi, fa, sol, la, si), chantez-lui les notes en les nommant une par une. Plus tard, quand votre enfant saura parler, faites-lui répéter les notes, vous ferez appel à sa capacité d’imitation et d’observation. Ensuite, lorsqu’il aura appris quelques notions de solfège, faites-lui faire des blind tests à la maison et des jeux de reconnaissance des notes, récompensez-le quand il trouve la bonne réponse pour l’encourager dans son apprentissage.

Plusieurs de ces tests sont disponibles sur internet :

Si votre enfant n’a pas l’oreille absolue, pas de panique : cela ne l’empêchera pas de posséder un grand sens musical, tout comme le fait d’avoir l’oreille absolue ne le fera pas devenir le prochain Mozart ! Dans tous les cas l’oreille relative – c’est-à-dire savoir identifier une note mais en se basant sur une référence – peut se cultiver parmi tous les petits musiciens.

éveil musical apprentissage musical oreille absolue