le blog

Retour à la liste des articles

Les quatre qualités d’un (bon) guitariste

La guitare est plus une histoire de caractère et de travail que de facultés de base. Et devenir un bon guitariste demande assez de remise en question et de développement sur le plan personnel pour ressembler de loin à une petite école de la vie. Le point sur cette approximative métaphore en quatre vertus essentielles. Continuer à lire

Patience

La guitare est un instrument ingrat, surtout au début. A l’inverse du piano, du chant ou encore de la batterie qui permettent en quelques minutes de produire une mélodie même très basique, la guitare demande plusieurs heures de pratique pour commencer à se faire plaisir. Trouver la bonne position des doigts main gauche, mettre la bonne pression en appuyant sur les cordes, synchroniser l’ensemble pour jouer la même corde au même instant main droite, … les épreuves sont nombreuses lorsqu’on démarre. Travailler ses exercices de guitare lentement, utiliser un métronome, décomposer les parties et surtout jouer tous les jours ou presque, tout cela est long et demande beaucoup d’efforts. Prenez votre mal en patience et gardez en tête que l’instant déclic où vous comprenez ou maîtrisez d’un coup un morceau

Curiosité

Si chaque guitariste trouve au fil du temps son style de prédilection, ses automatismes et son style, le défi est de réussir à ne pas s’enfermer. Un peu comme un comique qui ferait toujours les mêmes blagues, un guitariste qui joue toujours le même genre de choses va vite tourner en rond, en plus d’ennuyer son auditoire. Il est important de savoir se renouveler et donc d’avoir la curiosité d’aller dans un premier temps écouter et dans un second temps jouer différents styles. Sortir de sa zone de confort est toujours relativement douloureux et frustrant, cela vaudra quel que soit votre niveau. Apprenez donc à apprécier ces moments d’exploration, acceptez que vous ne comprenez rien au début et jouez tout ce que vous pouvez !

Audace

Être un bon guitariste c’est aussi tenter de nouvelles choses, se lancer soi-même des défis. Autant il est primordial de prendre le temps de jouer lentement chaque nouvelle partie, autant tenter de nouvelles techniques, de nouveaux morceaux, de nouveaux styles – y compris ceux qui vous semblent inaccessibles – de nouveaux effets ou accordages et j’en passe, va vous propulser dans une autre sphère. Pour faire le lien avec le premier point de cet article, la subtilité est donc de tenter des choses audacieuses (comme des plans complexes ou rapides) en les travaillant correctement, donc lentement.

Créativité

La créativité ne se commande pas certes, mais elle se provoque et elle s’entretient !
D’abord en ayant les moyens de ses inspirations, c’est à dire en ayant une maîtrise technique à la hauteur des plans, des arrangements ou des morceaux que vous imaginez.
Plus vous serez à l’aise sur votre guitare, plus vous aurez l’esprit libre pour ressentir ce que vous jouez, et imaginer des choses. Ainsi c’est assez paradoxalement la discipline et la technique qui vous libéreront et vous permettront de laisser votre créativité s’exprimer.

conseils guitare apprendre la guitare cours de guitare
Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*