le blog

Retour à la liste des articles

La musique en plein air

Certains ont essayé et les résultats sont stupéfiants ! Un instrument qui prend l’air de la campagne est un instrument qui va mieux. Ses cellules se régénèrent. Son sourire s’agrandit. Le son se perd dans les arbres. Les oiseaux sont jaloux. Les chiens aboient comme dans les quatre saisons de Vivaldi. Parfois c’est la pluie qui tombe. Mais souvent, lorsque vous jouez dehors, dans la nature, c’est au contraire un soleil qui tapisse les montagnes. Continuer à lire

N’ayez pas honte de jouer pour un arbre

Leurs oreilles ne se voient pas forcément au premier regard. Pourtant les arbres entendent, écoutent, et c’est la même chose avec tous les végétaux. Certaines plantes font une poussée de croissance rien qu’en entendant un morceau de musique. Le son de votre instrument devient comme ces sons qui ponctuent la nature. Le chant du vent, celui des merles, le tourbillon des abeilles, le chagrin des vaches trop sensibles. Vous revenez à l’état primordial du monde, lorsque le premier instrument de musique a été taillé dans un roseau. Vous n’aurez jamais autant de public qu’en jouant à l’extérieur, dans les éléments de la vie terrestre. Gustav Malher n’a-t-il pas composé le Chant de la Terre ?

C’est bon pour votre sonorité

Jouer dehors vous changera de votre salle de bain où le son tourne et devient faussement flatteur. A l’extérieur, votre sonorité trouvera sa véritable identité, sans fards, sans trucage. Vous entendrez alors le vrai timbre de votre instrument. Vous découvrirez à quel point la musique peut trouver sa place dans la nature comme si elle revenait à son état d’origine. Vous écouterez le silence parfait que vous renvoie le ciel. Vous aurez alors l’impression de donner un concert cosmique, destiné aussi bien aux insectes qui travaillent sous vos pieds qu’aux étoiles qui se cachent dans le ciel.

Excellent pour la technique

Que vous chantiez ou que vous jouiez d’un instrument à cordes ou à vent, jouer dehors vous permettra d’atteindre une vraie pureté dans l’émission du son. La réverbération sera celle de la nature elle-même, avec une caisse de résonance sans limite, d’une pureté étrange, nouvelle, inédite. Le son naturel vous offre le plus parfait miroir de vous-même, pourquoi s’en priver ?

Un repos pour l’esprit

Jouer à l’extérieur, dans un champ, dans votre jardin, au bord d’une rivière, changera aussi votre rapport à votre instrument car vous aurez quitté le monde des habitudes. Vous découvrez un autre décor, plus paisible, sans murs, sans porte, et votre esprit s’ouvrira soudain sur de nouvelles perspectives. Vous n’entendez plus votre instrument de la même façon, votre esprit n’est plus préoccupé par un environnement trop ordinaire. Vos oreilles s’ouvrent, tout comme votre esprit. Vos gestes aussi trouveront un équilibre nouveau, portés par tout cet air naturel qui nourrit votre respiration. Ce sentiment de solitude bucolique se transforme en sérénité. Et vous vous dites : « ça y est, je fais de la musique bio, élevée au grand air ! »

pratique musicale conseils pédagogiques bien-être