le blog

Retour à la liste des articles

Comment choisir des morceaux faciles au piano ?

Nous avons tous envie, surtout les pianistes en herbe adultes, de jouer de « vrais » morceaux, des airs connus, que l’on peut dégainer fièrement quand on nous demande « Tu en es où avec ton piano ? ». Voici quelques conseils pour apprendre à reconnaitre les difficultés et ainsi choisir les morceaux faciles. Continuer à lire

Pas trop d’ambition sur la main gauche

Dans la majorité des morceaux de piano, la main droite joue la mélodie et la main gauche l’accompagnement. Comme l’indépendance des mains et la lecture des deux clés en simultané sont des difficultés dans l’apprentissage du piano, un morceau facile se reconnaitra par la simplicité des portées de la main gauche : peu de notes et des accords de trois notes maximum.

Point trop ne faut de déplacement

Les sauts et les grands écarts constituent des difficultés puisque les déplacements sur le clavier demandent plus d’habilité que les notes conjointes.

Pour les repérer, vous pouvez commencer par regarder des vidéos où les mains des musiciens sont filmées. Vous verrez rapidement si elles sautent d’un bout à l’autre du clavier. Dans ce cas, passez votre chemin ! 

Sur la partition, assurez-vous que les notes ne soient pas trop espacées les unes des autres sur la portée, et si possible dans la même octave. 

Ça va trop vite !

Evitez les partitions qui comportent des doubles, voire des triples croches : elles sont un indicateur de vitesse du morceau.

Vous pouvez aussi vous mettre au défi : si la partition est simple, mais rapide, armez-vous de patience pour apprendre le morceau lentement, puis accélérez. C’est un peu frustrant au début, parce que la mélodie est moyennement reconnaissable, mais cela peut en valoir la peine.

Fuyez-les #

Ce joli petit signe n’est jamais gage de facilité ! Avant d’être un hashtag dans le monde virtuel, il est un dièse (#) sur nos partitions. Au début ou parfois en plein milieu, il implique de jouer un demi ton plus haut les notes concernées. Ce sont les touches noires, aucun problème si cela concerne une note.

La complexité surgit lorsque le # est placé à l’armure, ou en cours de partition, et que donc il s’applique à toutes les notes concernées qui suivent. C’est alors une gymnastique supplémentaire pour votre cerveau.

Et ne croyez pas qu’il suffira d’ignorer cette altération : oui, un demi ton, ça s’entend ! J’ai tourné en rond sur un morceau avec la sensation de jouer faux jusqu’à ce que mon professeur de piano me fasse remarquer ce petit #… Et tout cela vaut aussi pour les bémol (b) !

Quelques exemples de morceaux faciles à jouer au piano

    • Classique pop : Imagine (John Lennon). Ce tube indémodable offre un rythme lent et des accords simples, et fait chanter tout auditoire !
    • Classique classique : La lettre à Élise (Beethoven). Au moins le début de ce morceau qui est au piano ce que les Jeux interdits sont à la guitare. Certains s’en lassent, pour ma part je le trouve toujours aussi beau. 
  • Contemporain : Someone Like you (Adèle). Si les accords ne présentent pas de grande difficulté, le rythme est quand même rapide. Mais vous êtes assurés d’une grande émotion, surtout si vous apprenez aussi les paroles !

Il existe des transcriptions simplifiées de nombreuses pièces, qui modifient les partitions pour en contourner les difficultés. C’est à la fois satisfaisant et frustrant : on pense pouvoir jouer du Bach, mais il manque en fait quelques notes ou subtilités de la version originale… Les puristes sont contre, mon professeur de piano était horrifié le jour où j’ai apporté innocemment une de ces transcriptions simples… A vous de faire votre choix.

L’objectif n’est pas d’éviter les obstacles et de se contenter de morceaux faciles. Il s’agit au contraire de prendre du plaisir avec ces morceaux, tout en continuant l’apprentissage du piano pour pouvoir s’attaquer à des pièces plus corsées. Pour ma part, j’ai toujours en cours un morceau de référence qui est mon Everest et que je travaille sur le long terme, et de petits morceaux que j’aime jouer pour pratiquer le piano sans trop solliciter mon cerveau et pourquoi pas briller un peu en société !

cours de piano conseil pédagogique apprendre le piano
Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*