le blog

Retour à la liste des articles

L’épreuve de l’option musique vécue par Lucie, candidate au Bac 2018

Nous avons interviewé Lucie, qui, après avoir suivi la préparation à l’option musique au Bac proposée par icm, nous raconte le déroulement de l’épreuve. Elle répond à toutes les questions que l’on peut se poser avant de passer devant le jury de cette option musique facultative du baccalauréat. Continuer à lire

Lucie, tu viens de passer l’épreuve de l’option facultative musique au baccalauréat avec succès en obtenant la note de 20 sur 20. Bravo pour cette réussite ! Nous souhaiterions recueillir ton témoignage. Tout d’abord, comment se déroule l’épreuve dans son ensemble ?

Tout d’abord j’ai été convoquée environ deux/ trois semaines avant mon épreuve dans un lycée de mon département. Il faut savoir que l’on est convoqué à une certaine heure (8h30 pour ma part) cependant on ne va pas forcément passer à cette heure-ci. En effet je me suis donc retrouvée avec un groupe de Terminales comme moi qui passaient l’option mais pas forcément avec le même instrument. Il y avait des flûtistes, des violonistes, des pianistes mais aussi des chanteurs a capella !

Lorsque mon tour arrive, le jury me donne le choix de commencer soit par le commentaire comparé, soit par mon interprétation au piano. J’ai choisi de commencer par le commentaire pour me familiariser avec le jury d’abord et peut être me détendre. Une fois celui-ci passé (il dure environ 20/30 minutes comprenant écoute des extraits musicaux et entretien avec le jury) le jury me demande quel(s) morceau(x) je vais jouer et de les présenter brièvement, faire des liens avec le programme. Le jury me laisse le choix de jouer avec ou sans partition. J’ai joué sans. Ensuite il me laisse prendre place au piano et me familiariser avec celui, pianoter quelques notes pour être à l’aise, puis je commence dès que je suis prête. Une fois que j’ai joué le jury me remercie et me laisse partir.

Le commentaire comparé est sur 13 points : composé des écoutes des deux morceaux, d’un oral d’environ 10 minutes et de l’entretien avec le jury qui dure environ 10/15 minutes

Il reste donc 7 points pour l’interprétation mais 2 points sont consacrés à la présentation de vos morceaux et à la mise en relation possible avec le programme. Votre performance est donc seulement sur 5 points.

As-tu eu du temps disponible pour te préparer ou t’échauffer avant de passer devant le jury ? Y-a-t-il un tirage au sort des sujets ?

En arrivant, on nous a installé dans une salle de classe à côté de la salle d’épreuve où l’on pouvait s’échauffer, discuter, se détendre mais pas trop fort pour ne pas déranger ceux qui passaient l’épreuve à côté. Cependant il n’y avait pas de piano mis à disposition donc seuls ceux qui possédaient leur propre instrument pouvaient s’échauffer.

Si vous préférez passer en premier ou bien en dernier, libre à vous de choisir : en arrivant on nous demande qui souhaite passer le premier, le deuxième, troisième etc… C’est donc le premier qui lève la main qui obtient la place souhaité. Pour ma part je suis passée deuxième en piano sachant que nous étions 3 pianistes. Mon épreuve a donc commencé à 10h à peu près alors que j’étais là depuis 8h30.

Ayant commencé par le commentaire j’ai donc tiré au sort un des trois papiers qui étaient sur la table et sur lesquels était inscrit le nom d’une des trois œuvres du programme que j’ai étudié pendant l’année.

Combien de personnes composaient ton jury ? Quel a été l’état d’esprit du jury que tu as rencontré ?

Le jury était composé de deux jeunes femmes assez bienveillantes je dois le dire. Elle m’ont demandé si je connaissais le déroulement de l’épreuve et sinon elles me l’ont rappelé clairement et précisément pour que je n’ai pas de surprise. Pendant l’entretien, je n’ai vraiment pas eu l’impression qu’elles me posaient des questions pièges mais plutôt qu’elles me poussaient à dire le plus de choses possibles et à développer mes propos.

En général le jury met à l’aise puisqu’ils savent que vous êtes là pour une option que vous avez volontairement choisie. S’ils voient que vous avez travaillé et que vous savez des choses, il ne vont pas vous tirer vers le bas.

Il est dit que cette épreuve consiste surtout à effectuer des comparaisons et des liens entre les différentes écoutes. Est-ce bien le cas ou y-a-t-il d’autres choses à préparer ?

En effet on est amené à faire des comparaisons entre deux morceaux. On tire donc au sort une des trois œuvres du programme. Le jury nous donne un brouillon et nous en fait écouter un extrait d’environ 1 ou 2 minutes pendant lesquelles il faut prendre des notes ! Ensuite on nous laisse une petite minute et on nous fait écouter le deuxième morceau inconnu que l’on va comparer avec le premier. On a droit à 3 écoutes pour chacun des deux morceaux et il est conseillé souvent de garder la troisième écoute des deux morceaux pour la partie entretien avec le jury. En effet si on nous pose une question précise sur un des deux morceaux et que l’on a un doute on peut le réécouter pour mieux y répondre.

Il faut donc faire un plan de type « points communs et différences » entre les deux morceaux et en conclusion cela nous amène à faire des hypothèses pour situer le morceau inconnu dans le temps, l’espace (ex : style français, italien, allemand, oriental, espagnol, etc) ou bien un genre musicale lié à une époque (ex: classique, baroque, romantique…). Vous pouvez aussi évoquer un compositeur qui pourrait être du même mouvement musical.

Mon professeur nous avait précisé que si nous connaissions le morceau inconnu, il ne fallait pas le montrer au jury car il pourrait nous prendre au tournant et nous poser pleins de questions dessus !

Autre chose qu’il faut préparer : une présentation brève du ou des morceaux que nous allons interpréter car le jury va nous demander de faire de possibles liens avec le programme.

Quelles types de questions ton jury t’a-t-il posées ? Y-a-t-il des questions pièges ?

Pendant l’entretien après mon commentaire on m’a posé des questions en reprenant ce que j’ai dit principalement. Par exemple on m’a demandé si je connaissais d’autres choses sur le compositeur de l’œuvre du programme, sa vie, sur l’écriture de l’œuvre etc… On m’a aussi « tendu des perches » pour préciser mon vocabulaire. En effet j’ai dû utiliser des termes vagues pendant le commentaire que le jury a tenté de me faire corriger par moi-même (ex :  « cordes pincées » –> « pizzicato » ; « caractère/ton mélancolique » comment ? –> « joué en mineur »). On m’a notamment fait réécouter le morceau inconnu pour que j’organise mieux les thèmes que l’on entendait en les nommant par des lettres par exemple. Et on m’ a demandé de les comparer justement car l’un était joué en mineur et l’autre en majeur.

En fait l’entretien sert vraiment à développer et approfondir ce que l’on a dit c’est un peu pour rattraper aussi certaines erreurs de vocabulaire et récupérer des points !

Je crois que tu as été un peu déstabilisée par la qualité du piano sur lequel tu as joué tes morceaux. Comment s’est déroulée cette partie instrumentale de l’épreuve ?

Oui, j’ai très mal vécu la partie instrumentale car je n’ai pas pu me préparer ou m’échauffer avant l’épreuve : j’ai juste pu pianoter rapidement et en plus du stress qui m’a fait me tromper certaines fois dans mes morceaux, la qualité du piano m’a beaucoup déstabilisée ! C’était un piano droit, qui résonnait beaucoup, les touches n’étaient pas très « souples » et la pédale grinçait dès que j’appuyais dessus ce qui m’a beaucoup gêné pendant que je jouais. Je pense que c’est le cas dans la plupart des lycées mais il faut savoir que l’épreuve peut aussi avoir lieu dans un conservatoire où, je pense, le piano et l’acoustique sont meilleurs.

En sortant j’étais très déçue de ma performance je ne pensais vraiment pas l’avoir réussi mais au final ce n’était que mon point de vue et je pense que le jury a été assez indulgent.

Finalement, comment as-tu organisé ta préparation tout au long de l’année scolaire ?

Pendant l’année les moments apprentissage/révisions étaient principalement pendant les cours en ligne icm. Autrement, la meilleure façon de travailler était surtout d’écouter les morceaux du programme de nombreuses fois car il faut vraiment les connaître sur le bout des doigts et savoir situer tel moment dans telle partie des morceaux pour le commentaire.

Au final avec le programme de 2018 ça faisait beaucoup de choses à écouter : un opéra de 2 heures (L’Affaire Tailleferre), un concerto de 15 minutes environ (Ravel) et 4 versions d’un morceau jazz (Birdland) qui duraient environ 6 minutes chacune. En ajoutant à cela quelques écoutes facultatives qu’il est bien vu de connaître, mes oreilles n’avaient pas le temps de s’ennuyer !

Pour la partie instrumentale j’ai préparé mes morceaux avec mon professeur de piano icm.

Que t’a apporté ce choix de passer cette option musique facultative ?

Premièrement : des points en plus au Bac ! Evidemment j’ai d’abord choisi cette option pour ça, puisque c’était ma deuxième option j’ai gagné 10 points mais si je l’avait choisi en première option, j’en aurais gagné 20 et ce n’est pas négligeable ! Mis à part tout ça, il faut admettre qu’au final j’ai appris pleins de choses sur la musique et découvert beaucoup d’œuvres.

Cette option m’a quand même aidé à élargir ma culture musicale mais aussi mon vocabulaire et ma connaissance de certains aspects techniques de la musique.

Comment jugerais-tu cette épreuve ? Difficile ou facile ?

Je la jugerais quand même difficile par rapport au travail à fournir derrière. En choisissant cette option je m’étais mal informé et je pensais qu’il s’agissait seulement de jouer un morceau devant un jury et hop ! 20/20 ! Quand j’ai vu le programme et ce qui était attendu j’ai compris que ce n’était pas si simple ! Donc je dirais que l’épreuve en elle même est simple si vous vous êtes préparé à l’avance, c’est à dire dès le début de l’année.

Elle paraîtra plus légère que si vous appreniez tout au dernier moment, mais tout dépend des élèves bien sûr.

Une dernière petite question pour parler de notre préparation à l’option musique au Bac en ligne proposée par icm. Tu as suivi cette préparation en ligne avec Thomas Dubienko, notre enseignant de l’option musique au Bac auprès d’icm. Penses-tu qu’elle est bien adaptée à l’épreuve ? Plus précisément, que pourrions-nous encore améliorer durant cette formation en ligne pour que nos lycéens soient encore mieux préparés ? N’hésite pas à répondre en toute liberté 😉

J’ai beaucoup apprécié ces cours en ligne parce que c’est adapté à un emploi du temps de lycéen : c’est le soir et on n’a pas besoin de se déplacer donc pas de perte de temps. Mais surtout étant donné que le professeur est aussi jury au bac, il a su nous donner tous les conseils pour réussir et ce qu’on attend de nous face au jury.

Mis à part quelques soucis techniques dus à la connexion en ligne parfois, les cours étaient intéressants puisque pas tant « magistraux » que ça : on interagissait beaucoup avec le professeur donc c’est plutôt positif.

Je pense que ce qui serait peut être un plus pour les lycéens serait de faire des « minis oraux blancs », histoire d’être encore mieux préparé à l’épreuve.

témoignage musique au bac option facultative musique au bac épreuve de musique au bac