le blog

Retour à la liste des articles

Les enfantines : «  C’est ç’lui qui dit qui y est ! »

Le développement de l’enfant passe par l’exploration de son corps. Grâce aux enfantines on a le pouvoir de l’éveiller, de l’amuser et de le stimuler. Continuer à lire

Qu’est ce qu’une enfantine ?

On les appelle aussi des jeux de nourrices ou comptines gestuées. Ce sont de courtes chansons entonnées avec le soutien du corps, des mains. Elles peuvent se faire face à l’enfant ou sur son corps.

Pour les enfants, les enfantines sont bien plus qu’un divertissement. Grâce à elles, on manifeste de la tendresse envers lui, on instaure une communication, on installe le langage, on nourrit sa mémoire et son intelligence.

A quoi ça sert ? Pourquoi c’est bon pour nos enfants ?

Un petit récit jaillit, pourrait-on dire du corps même de l’enfant. C’est son corps qui est source de fiction et source de jeu. Paroles et gestes ainsi superposés font émerger du sens. Il y a redondance entre la parole de l’adulte et ce que son doigt est en train d’exprimer sur le corps du tout-petit. C’est comme si le récit, à cet âge très précoce de la vie, pouvait aussi se dire à travers caresses, petites tapes et effleurements, apportant la sensation que cela court, que cela grimpe, que cela coule. Le toucher se met à raconter. Le mot se fait caresse et la phrase enveloppe.

L’enfantine offre une petite mise en scène jouée sur le corps même de l’enfant. C’est la combinaison des mots et de cette mise en scène qui permettent à l’enfant de se représenter l’affect, de jouer avec un autre, de l’élaborer (…).

Marie- Claire Bruley

Les enfantines possèdent de telles richesses, qu’il ne faut absolument pas les laisser tomber dans l’oubli. C’est toujours un moment très important entre l’enfant et l’adulte, chargé d’affection et de plaisir partagé. On peut les utiliser à tout âge, les instaurer à chaque instant de la vie.

Elles peuvent permettre à l’enfant de se repérer et de se sécuriser parce que dans l’enfantine, l’enfant trouve toujours sa place et peu à peu devient lui même acteur de l’enfantine.

Celle-ci va permettre à l’enfant d’éveiller l’imagerie mentale de son bras et de sa main et par conséquent perfectionner sa motricité fine. Elle va aussi développer le plaisir de jouer avec l’espace. Car on joue sur son corps, sur sa place, sur sa joue, menton, cou… Elle va aussi lui permettre de prendre goût au temps avec ses différentes étapes (« la petite bête qui monte… qui monte… qui monte…).

La pratique régulière des comptines, formulettes ou enfantines développe les attitudes et capacités d’écoute de l’enfant, fixe leur attention. Ces pratiques permettent l’enrôlement, l’adhésion, la participation, la motivation et la concentration. Les sonorités, le registre court et les rythmes. Elles permettent aussi de construire les goûts, la capacité à identifier et à exprimer ses préférences.

Les bienfaits de la musique

On le sait, la musique possède des vertus indéniables. Avec les enfantines, on installe un début de mémoire musicale, un geste musical, l’obligation de rester concentré dans l’instant présent, d’écouter, tout en connaissant la fin.

Les enfantines sont un patrimoine à conserver et à transmettre. A nous de les utiliser le mieux possible et de ces moments naîtront des situations riches pour le développement et le bien-être des enfants.

pédagogie éveil musical petite enfance