Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Faire de la musique en famille

Dans certaines familles, on ne joue pas au scrabble le dimanche, ni au badminton. A la place des week-end « randonnée » on préfère rester à la maison. Pas pour regarder Michel Drucker à la télévision, mais pour honorer, à domicile, une fête un peu spéciale, magique et intemporelle, celle de la musique en famille. Ouille, ça va déménager ! Continuer à lire

La musique adoucit les mœurs

Partager un moment musical en famille, répéter ensemble, jouer ensemble, s’écouter mutuellement, permet de réunir ce qui est épars et recréer l’unité familiale parfois mise à mal dans les tourmentes du quotidien. C’est un partage où personne ne sort ni vainqueur ni perdant car la musique place tout le monde sur le même niveau, pour ne pas dire au même diapason.

Jouer en famille et accepter l’autre

Il n’y a plus ni mère ni père, ni frère ni sœur, mais des instruments qui nous font chanter ensemble, reliés par le fil du rythme que chacun suit afin de marcher sur les pas de l’autre, ni trop tôt, ni trop tard. La musique à domicile devient alors un véritable laboratoire de la bienveillance et de l’acceptation de l’autre. En gros, on vous pardonnera de ne pas avoir fait la vaisselle si vous mettez un peu de vibrato dans votre mélodie.

Même diapason pour tous !

Faire de la musique ensemble, c’est regarder dans la même direction, au-delà de nos âges et de nos différences. L’esprit de famille n’est pas inné, il se cultive. Il se travaille à même titre qu’un instrument afin de raviver la flamme du plaisir. Car devant une partition ou face à une chanson à interpréter, tout le monde redevient apprenti, même ce père un peu austère qui devient, par la seule magie de la musique, un petit enfant joyeux avec sa flûte entre les doigts.

Un miracle à domicile

La musique peut à la fois rajeunir les vieux et vieillir les jeunes, c’est ainsi qu’elle accomplit le miracle de mettre tout le monde d’accord, même ceux qui ne le sont pas dans la vie de tous les jours. La pratique musicale collective rajoute une motivation supplémentaire dans notre apprentissage technique avec l’instrument. Les heures passées à s’exercer seul prennent alors tout leur sens dès lors qu’elles nous permettent de partager un moment musical avec d’autres.

Les masques tombent

Jouer ensemble, dans le salon, après avoir poussé la table, où même dans le jardin pour attiser la jalousie des voisins, c’est renforcer des liens au-delà de la communication verbale. Un père entendra la voix de son fils au même niveau que la sienne. Un frère découvrira le penchant romantique de sa sœur rebelle. Mamie, si fragile, vous surprendra par sa façon de cogner sur un piano.

Tous engagés dans une même histoire

Enfin, faire de la musique en famille, à la maison, c’est tenter une aventure, pour de vrai. La musique devient une sorte de carte au trésor, que les instruments, les uns après les autres, tous ensemble, vont tenter de déchiffrer, avec des arrêts, des erreurs, des reprises, des points d’orgue. Chacun devient un personnage car chacun représente une voix de l’harmonie. Si la basse tombe dans un trou le chant se perdra dans la nuit. Nous avançons ensemble, à la même vitesse, en comptant autant sur nous-mêmes que sur les autres pour arriver jusqu’à la dernière note, c’est-à-dire le mot FIN.

pratique musicale apprentissage musical conseils pédagogiques