Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

Est-ce utile de prendre des cours de chant avec un enseignant ?

Avec l’explosion des tutoriels, des partitions en libre téléchargement et des blogs sur Internet, l’accès à la pratique du chant est devenu aisé. Et c’est plutôt un plus ! Mais doit-on se passer totalement d’un enseignant ? Continuer à lire

Être apprenti chanteur en autodidacte

Les divas de notre époque, majoritairement Anglo-saxonnes pour le moment, ainsi que des professeurs plus anonymes, se sont mis à publier quantité de trucs et astuces sur le net. Quelles vocalises choisir ? Comment organiser son travail, améliorer sa technique vocale, ou encore son interprétation ? Chacun donne généreusement ses astuces les plus personnelles, alors que dans le passé une Callas n’aurait pas concédé un tel accès à son jardin secret ! Devant l’abondance de ces nouveaux contenus, il est tentant de penser que l’on peut se passer de rencontrer un professeur en chair et en os.

On ne peut pas s’entendre soi-même

En pratique, peut-on vraiment se former tout seul ? Si vous avez essayé de débuter le chant en autodidacte, peut-être avez-vous déjà une idée… Tout d’abord, il n’est physiologiquement pas possible de s’entendre soi-même comme avec une oreille extérieure. Vous en avez sans doute fait l’expérience en enregistrant votre voix pour la première fois : il est dur de se reconnaître soi-même. Car il y a une grosse différence entre perception interne et perception externe. Et chercher à “s’écouter soi-même” pour guider sa vocalité peut mener à de grosses erreurs. Le chant demeure un art de transmission orale par excellence !

Des interactions essentielles

Une oreille extérieure s’avère vite indispensable pour s’adapter à l’élève et interagir. Tout au long du travail du chant, chacun révèle des spécificités uniques. Sans communiquer avec un professeur apte à faire entendre des exemples live, auxquels l’élève répondra simultanément, l’apprentissage s’annonce ardu. Car l’enseignant pourra cibler quels sont vos particularités, vos points forts et faibles, la trajectoire de travail qu’il faut mettre en œuvre, etc. Il saura vous apporter le recul nécessaire sur les erreurs faites en chantant seul : intonation trop approximative, position du corps, appui trop fort sur le larynx, voix trop nasalisée, par exemple… Des dizaines de paramètres qui nécessitent l’attention de quelqu’un d’autre !

Travailler seul est indispensable, mais ne pourra jamais se substituer à une leçon

Comme dans toute discipline, il y a un monde entre la théorie et la pratique. Tout ce que l’étudiant expérimente seul a besoin de trouver un écho et un retour, sous peine d’inefficacité. Car après tout, si on apprend à chanter, c’est pour être entendu par d’autres, et dépasser le stade de chanter uniquement dans sa salle de bain ! Le professeur représente le premier public. Difficile d’en faire l’impasse. C’est lui qui nous aide à parcourir, au moins un bout du chemin de notre parcours vocal. Et il permet de s’habituer à dépasser la timidité d’être entendu, souvent éprouvée au début de l’apprentissage.

La pérennité du professeur en chair et en os

Encore davantage que pour les instrumentistes, même un professionnel du chant aura toujours besoin tout au long de sa carrière de revenir régulièrement à l’écoute d’un coach extérieur. C’est une vérité qui s’applique donc pour tous les niveaux…

La rencontre d’un professeur apporte un gain de temps essentiel, en pointant immédiatement des défauts qu’on n’aurait pas vus tout seul, et qui autrement, se seraient installés. Les vidéos et les écrits, aussi précieux soient-ils, ne remplaceront pas un coach “en direct” qui saura s’adapter à son élève et lui transmettre son expérience.

cours de chant conseils chant apprendre le chant