le blog

Retour à la liste des articles

Comment se mettre à la musique électronique ?

Elle est partout, et a même fait son entrée dans les enseignements des conservatoires et écoles de musique : la musique électronique. Mais faut-il avoir des connaissances particulières pour s’y mettre ? Que faut-il pour bien débuter ? Continuer à lire

Un peu d’histoire

Conçue au début du XXème siècle et diffusée dans les années 50 par des compositeurs ou ingénieurs pionniers (Karlheinz Stockhausen, Daphne Oram, Pierre Schaeffer…), la musique électronique regroupe des pratiques musicales faisant appel à des instruments électroniques. Popularisée dès la fin des années 70 avec des groupes comme Kraftwerk puis dans les années 80 avec le fameux courant synthpop (Depeche Mode…), musique planante (Jean-Michel Jarre, Tangerine Dream…), ou plus récemment la musique club, la musique électronique revêt depuis une multitude de facettes et de styles, et imprègne désormais la majorité des musiques actuelles (pop, rock, hip-hop, etc). Le principe de la musique électronique repose sur deux points primordiaux.

Premièrement, la synthèse sonore, qui est le fait de générer des signaux sonores qui reproduisent le son d’instruments acoustiques ou qui créent des nouvelles sonorités électroniques, comme le font les synthétiseurs (pour imiter un piano par exemple, ou une batterie), ou même l’ordinateur. Et deuxièmement, une composition en « collage », qui part des sons eux-mêmes, essentiellement sur ordinateur. En bref, si vous aimez les musiques actuelles, il y a fort à parier que vous êtes déjà disposé à vous pencher un peu plus sur la musique électronique !

Faut-il avoir beaucoup de matériel ?

Pour débuter, pas besoin de beaucoup de matériel, mais un petit investissement de base et une relative appétence pour la technique et le jargon anglicisé. Pour certains, un synthétiseur peut être un bon préambule, il y en a de tous types et de toutes formes : à claviers, à boutons, à pads, analogique ou numérique. En fonction de ses préférences, on peut déjà s’orienter vers quelque chose qui ressemble plus à un piano, ou à une percussion. Là encore, pas besoin d’être un virtuose, il suffit d’être créatif et d’avoir quelques connaissances techniques de base. Mais l’installation (setup) la plus commune pour la musique électronique reste d’utiliser un ordinateur couplé à un contrôleur relié à une station audionumérique (Ableton, Cubase, Logic, Pro Tools…), et/ou à une carte son, qui vous permet aussi de brancher d’autres instruments ou un micro, sans oublier des enceintes et un casque audio.

Les possibilités sont immenses et l’avantage est que chacun est libre de composer l’installation qui lui correspondra le plus, en fonction de ses goûts et de ses préférences !

Suis-je obligé de savoir lire la musique ou jouer d’un instrument ?

C’est un des avantages de la musique électronique : elle peut se composer et se jouer sans savoir lire et écrire la musique, ni manier un instrument. Pas besoin de solfège, ni de doigté d’interprète expérimenté ! Entre l’instrument ou le contrôleur et l’ordinateur, les échanges de données se font dans le langage MIDI, une sorte de langage numérique universel qui reproduit les notes ou les rythmes sur un logiciel.

Le plus souvent, les hauteurs sont reproduites sur une grille et les longueurs des notes correspondent à des barres plus ou moins longues. C’est aussi une des raisons pour lesquelles les enfants peuvent très tôt s’initier à la musique électronique, car cela reste très visuel et très intuitif. Qui plus est, le langage MIDI permet de créer, composer, enregistrer et modifier facilement des morceaux. Vous pourrez aussi enregistrer des extraits audio (par exemple une voix ou un instrument acoustique) et additionner les deux dans différentes pistes. Cela fait partie plus globalement de ce qu’on appelle la MAO (Musique Assistée par Ordinateur).

Pour se mettre à la musique électronique, il faut bien sûr aimer les sonorités électroniques, mais aussi, avoir l’envie de passer par un processus créatif différent, plus orienté vers la technologique mais souvent plus intuitif. Cela donne aussi la possibilité de composer des morceaux tout entiers, et assez rapidement, ce qui est une source de satisfaction pour des personnes de tout âge qui voudraient s’exprimer !

musique électronique technique instrumentale informations pratiques