le blog

Retour à la liste des articles

Comment mémoriser un morceau de piano, une chanson ?

C’est la rentrée ! Après un repos bien mérité il est temps pour votre enfant de reprendre son apprentissage scolaire et musical. Quels sont les trucs et astuces pour bien mémoriser un morceau de piano, une chanson ? Continuer à lire

Une bonne préparation

Avant de se lancer dans l’apprentissage proprement dit d’un morceau, il est bon de s’en imprégner profondément. Comme une tisane, les connaissances infusent lentement et encore mieux quand le terrain fertile a bien été préparé. Ecouter plusieurs fois le morceau de piano que l’on va étudier, regarder son professeur le jouer, écouter la version originale d’une chanson que l’on va apprendre constituent autant de moments privilégiés qui en faciliteront la mémorisation.

Le cerveau va pouvoir détecter les répétitions, analyser la logique sous-jacente qui caractérise l’œuvre, se familiariser avec la sonorité. Si on connaît déjà le morceau, c’est encore mieux, puisqu’il résonne déjà en nous !

L’état mental et émotionnel est aussi très important. C’est prouvé le stress et la peur de l’échec inhibent l’apprentissage. On apprend beaucoup mieux en étant joyeux, calme et détendu. Quelques exercices de respiration et de relaxation permettront de relâcher les tensions, décrisper les doigts, décontracter les cordes vocales.

Procéder par étape

Comme pour l’apprentissage de la marche lorsque l’on est enfant, l’apprentissage musical s’effectue mieux par étapes. On commencera à jouer une partition de piano très lentement pour se voir ensuite progresser à petits pas. De la même manière on travaillera quelques mesures, quelques couplets et jamais le morceau en entier au premier abord. En piano il est très efficace de travailler d’abord le rythme de la partition, en le tapotant ou en réalisant des percussions corporelles par exemple, puis les notes en essayant de les retrouver à l’oreille sur le clavier ou en les chantant. Le morceau est ainsi « vécu » avec un maximum de sens en éveil, et le visage du musicien le moins collé possible à la partition, qui doit rester un support (exactement comme l’apprentissage d’une poésie, l’objectif final étant de s’affranchir du support papier). Bien sûr, on n’attaquera jamais l’apprentissage de la main droite en même temps que celui de la main gauche pour les débutants en piano.

La répétition est très importante. C’est grâce à elle que la mémoire va enregistrer durablement le geste (exactement comme les automatismes acquis en conduite automobile). Il est conseillé de travailler un peu chaque jour, les informations de notre cerveau seront réorganisées pendant notre sommeil, la nuit.

Multiplier les approches

Pour les enfants multiplier les approches en présentant le contenu sous différentes formes peut aider à la mémorisation sur le long terme. Et si nous illustrions cette chanson en dessinant comme en poésie ce qu’elle nous inspire pour mieux retenir les couplets ? Pour ce morceau de piano et si nous collions des gommettes sur le clavier pour repérer les notes qui entrent en jeu ? Pour avancer le professeur propose également des variations dans l’exécution : en canon, à quatre mains, en insistant sur les nuances, en fermant les yeux… L’idée est d’ancrer le geste et le son en sollicitant un maximum de sens. S’enregistrer et s’écouter aide à progresser. Pour une œuvre en langue étrangère la traduire permettra d’en saisir tout le sens. Se renseigner sur le compositeur d’un morceau de piano, son contexte et l’époque d’écriture est passionnant, et la passion est chevillée à la motivation !

Choyez l’attention et la concentration

Mais l’ennemi premier de l’apprentissage reste le manque d’attention et de concentration. C’est le mal de notre époque « zapping » envahie par les écrans et un nombre incalculable de distractions en tout genre. Pour éviter que l’esprit de votre enfant vagabonde aidez-le en ne le dérangeant jamais pendant ses répétitions, en veillant à ce que tous les appareils soient éteints, à ce qu’il ait une bonne hygiène de vie (le manque de sommeil provoque des troubles de l’apprentissage), en privilégiant des séquences en matinée. Répéter mentalement son morceau avant de dormir est une très bonne idée !

Proposez à votre enfant de jouer son morceau devant vous. C’est également très bon signe si vous le voyez enseigner ce qu’il a appris à son frère ou sa sœur, cela montre que la connaissance a été digérée !

Problématique : Et vous, avez-vous des petits secrets à partager pour s’aider à mémoriser un morceau de musique ?

apprentissage musical conseil pédagogique conseils piano