le blog

Retour à la liste des articles

Les animaux dans la musique… un sacré programme !

Pierre et le loup, Le carnaval des animaux, des chansons enfantines (Une souris verte…), telles sont les œuvres qui viennent à l’esprit lorsqu’on évoque le sujet des animaux dans la musique. Et pourtant, ceci est bien réducteur, tant ils ont été présents dans la musique depuis des siècles ! Partons à la rencontre de ce répertoire. Continuer à lire

Deux œuvres viennent à immédiatement à l’esprit

Respectivement composées en 1886 par Camille Saint-Saëns et en 1936 par Serge Prokofiev, Le Carnaval des animaux et Pierre et le loup sont les premières œuvres auxquelles on pense quand on évoque les animaux dans la musique. Et nous n’avons pas tort, car les animaux sont ô combien présents !

Dans les 2 œuvres, ils ont chacun leur identité musicale propre. Dans Pierre et le loup, l’oiseau est représenté par la flûte, le chat par la clarinette, le canard par le hautbois et le loup par les cors. Je vous propose d’écouter ce dernier.

Dans l’œuvre de Saint-Saëns, nous retrouvons notamment l’éléphant avec le piano et la contrebasse, les fossiles avec le xylophone accompagné de l’orchestre, le cygne avec le piano et le violoncelle et l’aquarium avec un orchestre dominé par le piano. Ce dernier extrait ayant été choisi pour être LA musique du Festival de Cannes tous les ans ! Et si on écoutait cet aquarium ?

Mais ces œuvres sont très loin d’être les seules à évoquer et inclure des animaux !

Les oiseaux, des animaux très présents

Remontons à la Renaissance et au compositeur Clément Janequin qui a composé une œuvre qui s’appelle Le chant des oiseaux. Ce chant polyphonique est en partie constitué d’onomatopées représentant les bruits de certains oiseaux.

Chez Richard Wagner, au 19ème siècle, on retrouve plusieurs animaux, dont un oiseau. J’en évoquerai un autre plus bas. Nous sommes dans l’opéra Siegfried au 2ème acte… et par le pouvoir magique du sang du dragon qu’il vient de tuer, le jeune et intrépide Siegfried comprend ce que lui dit l’oiseau dans la forêt. Il lui indique la voie à suivre. Avant de tuer le dragon, ne le comprenant pas encore, l’animal est représenté par la flûte et le hautbois. Mais écoutons ce que ça donne quand l’oiseau est compris par le personnage :

Le compositeur a ici choisi de le représenter par une soprano.

Toujours au 19è siècle, nous avons d’autres volatiles, des cygnes, avec Piotr Tchaïkovski et son ballet Le lac des cygnes. Avec la musique accompagnant la Danse des petits cygnes, on imagine parfaitement ces petits animaux :

Enfin, et pour terminer avec les oiseaux, comment ne pas citer le compositeur français du 20è siècle Olivier Messiaen qui a écrit une œuvre pour piano seul intitulée Catalogue d’oiseaux. Passionné par l’ornithologie, il a retranscrit musicalement les chants de beaucoup d’oiseaux. Par exemple le chocard des alpes :

D’autres animaux volants, les insectes

Parmi les insectes, on retrouve le bourdon dans le fameux Vol du bourdon, tiré de l’opéra Le conte du Tsar Saltan du russe Nicolai Rimsky-Korsakov :

Dans un ton beaucoup plus léger, Jacques Offenbach a introduit la mouche de façon très comique dans son opérette Orphée aux enfers, dont est tiré le fameux Can-Can. Ici, la mouche chante… mais fait aussi son bruit, « zzzzzzz ».


Et aussi des animaux imaginaires

Les animaux fantastiques sont aussi parfois présents dans la musique, tels le dragon chez Richard Wagner dans L’Or du Rhin et Siegfried, que nous avons mentionné plus haut, Cerbère, le chien à 3 trois têtes des enfers, dans l’opéra Orphée et Eurydice de Christoph Willibald Gluck ou encore la bête de Les entretiens de la Belle et la Bête dans Ma mère l’Oye de Maurice Ravel.

Je vous propose d’écouter deux d’entre-eux et tout d’abord le sympathique dragon de Wagner, représenté musicalement par les tubas :

Et maintenant, la bête chez Maurice Ravel qui est représentée dès 1’19 sur cette vidéo par le contrebasson !

Et La Fontaine ?

Et oui, comment les fables de La Fontaine, si célèbres avec les animaux représentant les personnes de l’époque de l’auteur, auraient pu échapper à la musique ? Certaines d’entre-elles ont été mises en musique, dont une par Django Reinhardt et Charles Trenet ! Il s’agit de La cigale et la fourmi :

En 1931, Maurice Delage, ami de Maurice Ravel, écrivit Deux fables de La Fontaine pour voix et piano. Il a ici mis en musique La cigale et la fourmi et Le corbeau et le renard.

Miaou !

Comment ne pas citer une œuvre bien amusante incluant des animaux, en l’occurrence 2 chats, avec le fameux Duo des chats ? Cette œuvre est souvent attribuée à Gioacchino Rossini, mais il semble qu’elle ne soit en fait pas de lui… Peut importe. L’important n’est-il pas de s’amuser en l’écoutant ?

Nous pourrions citer encore beaucoup d’œuvres, telles L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel, Les animaux modèles de Francis Poulenc ou encore Fantasia, dessin animé qui fait usage de la musique classique et dans lequel on retrouve beaucoup d’animaux.

Et n’oublions pas l’instrument à vent qui s’appelle « le serpent » !

compositeur de musique découverte musicale animaux et musique