le blog

Retour à la liste des articles

La musique ? Pas le temps !

Entre le travail, les transports, les enfants et les divers loisirs, l’emploi du temps de beaucoup d’adultes «actifs» ressemble parfois à un agenda ministériel ! Dans ces conditions, cela vaut-il vraiment le coup de se lancer — ou de se relancer — dans l’étude de la musique ?

La même question, les adultes se la posent souvent pour leurs enfants et adolescents, qui eux aussi sont souvent guettés par une surcharge «ministérielle» : travail scolaire, activités diverses (sport, dessin, théâtre, danse…), loisirs.

La tactique des «petits pas»

Prendre des cours de musique, c’est très bien — et ICM se donne beaucoup de mal pour que les leçons données par ses professeurs soient de la meilleure qualité pédagogique possible —, oui certes…

… mais ce n’est un secret pour personne : ça ne suffit pas !

Une pratique régulière, et même quotidienne si possible, est indispensable si l’on souhaite apprendre un instrument ou le chant, et ce, quel que soit le style de musique, l’âge et le niveau de l’élève — et bien entendu quel que soit l’instrument choisi.

Alors, mission impossible pour nos «ministres» musiciens ?

Peut-être pas ! Car la bonne nouvelle, c’est qu’à moins d’avoir d’emblée des objectifs très ambitieux (improviser au saxophone comme Charlie Parker, chanter un opéra de Verdi, jouer un concerto pour violon de Bach ou apprendre l’intégrale des solos de guitare électrique de Jimi Hendrix), la durée de ce dur labeur quotidien ne doit pas nécessairement être énorme.

Vous aurez compris où je veux en venir ! Le grand avantage d’une pratique très régulière, c’est qu’elle vous permettra d’étaler vos efforts (ou ceux de vos petits musiciens en herbe) sur toute la semaine, d’où l’expression des «petits pas» : cent ou mille de ces sauts de puce vous mèneront bien plus loin que dix grands bonds laborieux.

La qualité du travail est aussi importante que la quantité.

En effet, plus vous soignerez les gestes, les rythmes, les doigtés et la méthode, plus vous parviendrez à avancer sans y passer un temps fou. Le rôle de votre professeur est à ce titre prépondérant, et ses conseils vaudront de l’or ! À chacun son rythme…

Vivent les Fables de La Fontaine 😉

Eh oui : afin d’arriver à bon port, et de progresser suffisamment d’une leçon à l’autre, il vaut donc mieux être tortue que lièvre

Mais il est aussi très recommandé d’être plutôt roseau que chêne !

musique

Autrement dit, l’idée n’est pas nécessairement de répéter tous les jours durant une heure ou davantage. En effet, si vous vous fixez un objectif aussi drastique (ou si vous l’assignez à vos enfants), le risque est qu’en cas de journée particulièrement chargée, la séance de musique passe tout bonnement à la trappe…

C’est là une tactique «de chêne»…

Et ça non plus, cela ne paiera pas à long terme. Autrement dit, il vaudra toujours mieux prévoir dans ce cas une séance écourtée (même réduite à cinq minutes), car ce sera toujours «mieux que rien». Et rien ne vous empêchera de rallonger légèrement la séance du lendemain.

Cette stratégie «du roseau» est importante pour les adultes débutants ou «recommençants». Mais elle est carrément cruciale pour vos enfants ! Les laisseriez-vous faire l’impasse sur le brossage des dents un soir où «on n’a pas le temps» ?

Métro, boulot, SAXO, dodo !

Voilà le secret : il faut arriver à créer une routine, en tout cas au niveau de l’organisation de votre semaine musicale. La musique est une chose suffisamment enrichissante pour ne pas être «routinière» en elle-même.

Mais au fait, et les ministres alors ? Les vrais ?

Eh bien justement, certains d’entre eux pratiquent la musique, et parfois à haut niveau. C’est le cas par exemple de Condoleezza Rice, qui fut Secrétaire d’État — l’équivalent de notre Ministre des Affaires étrangères — des USA de 2005 à 2009. Une fonction dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne passe pas pour laisser beaucoup de loisirs…

Voyez pourtant comment notre «ministre» jouait en concert le Quintette, Op. 81 d’Antonin Dvorak en 2008. À cette époque, elle était donc en fonction…

Alors, à vous de jouer ! 😀

Allez directement à 55 secondes du début :

régularité rythme de travail