Chat with us, powered by LiveChat

le blog

Retour à la liste des articles

L’archet, baguette magique

Curieusement, le mystère du violon se situe dans cet archet que l’on tient dans la main droite. C’est lui qui, par son frottement, met le violon en vibration. Rien ne pourrait remplacer cette baguette magique qui se déplace perpendiculairement sur les cordes tendues. Continuer à lire

Perpendiculaire, sinon rien

L’archet est là pour traduire les intentions du violoniste, avec force ou douceur, rapidité ou lenteur. Son apprentissage pourrait être comparé à celui d’un art martial. L’archet utilise toutes les parties du bras droit : épaule, bras supérieur, coude, avant-bras, poignet, jusqu’aux doigts posés sur la baguette, au niveau de la hausse. Mais pour obtenir une bonne vibration, pendant les mouvements, l’archet devra rester, de la pointe au talon et du talon à la pointe, toujours perpendiculaire aux cordes.

Un geste naturel ?

Au début, il est difficile d’obtenir un son continu. Cela se développe avec la pratique. Plus tard, sans doute, votre bras accomplira ce mouvement comme un geste naturel. Un archet peut se déplacer comme un funambule sur les cordes, ou bien rebondir comme un ressort. Pour bien comprendre le mouvement du bras avec l’archet, imaginez que vous repassez du linge sur une table. C’est bien sûr plus compliqué avec un violon. Mais le geste est quasi identique. Cela signifie que, contrairement aux idées reçues, le mouvement de l’archet est un geste naturel. Mais le naturel est toujours une chose très difficile à reconquérir.

L’archet parle pour vous

On conseille une pratique quotidienne de l’instrument afin que les mouvements s’impriment dans la mémoire du corps. Le violon n’est jamais aussi émouvant que lorsque l’archet prend votre propre voix. Car l’archet est votre miroir comme votre porte-parole. Il raconte en musique vos émotions. Il traduit avec de jolis grincements ce que vous ne pouvez pas exprimer avec des mots.

Legato, sautillé, spiccato, staccato, con legno, sont autant de termes italiens qui désignent des coups d’archet spécifiques et qui vont donner l’esprit de l’œuvre. Car l’archet donne aussi le rythme et le tempo. Il peut devenir un instrument de percussion sur les cordes.

Quel archet choisir ?

Au moyen-âge, les archets ressemblaient à des arcs. Aujourd’hui ils sont droits et conçus avec des bois exotiques durs. Mais inutile de dépenser une fortune dans un archet en Pernambouc tout droit venu du Brésil. Pour débuter, on trouve des archets conçus en fibre de carbone, très bon marché, ultra résistants et souvent très bien équilibrés.

Ce n’est certes pas très poétique mais cela convient parfaitement aux enfants turbulents qui confondent parfois leur archet de violon avec une épée de Batman.

archet bras droit belle sonorité staccato legato