Avez-vous déjà "vu"… une illusion auditive ?

image

Une image étonnante, qui montre à quel point la fiabilité de notre perception visuelle est toute relative : me croirez-vous si je vous dis que les carrés A et B sont EXACTEMENT du même gris ? Non bien sûr… et pourtant : faites l’expérience à l’aide d’un logiciel de capture d’écran, et vous obtiendrez deux échantillons de gris absolument identiques !

Mais peut-on davantage se fier à nos oreilles ?

La vidéo suivante montre un exemple étonnant d’illusion auditive, appelée la gamme de Shepard :

Le compositeur français Jean-Claude Risset, co-inventeur avec Roger Shepard de « l’Objet Sonore Non Identifié » qu’est cette gamme de Shepard (aussi appelée glissando de Shepard-Risset), a soutenu en 1967 une thèse scientifique portant sur l’analyse, la synthèse et la perception des sons musicaux. 

A l’aide du curseur de la vidéo, vous pourrez « sauter » d’un moment à un autre du glissando. Et comme ci-dessus avec les carrés gris, vous constaterez que votre perception vous avait trompé : la hauteur globale des sons est globalement stable, alors que l’on perçoit une ascension apparente.

Dans sa pièce la plus connue, Mutations (1969), Risset utilise ce fameux glissando durant les deux dernières minutes. On entend alors une sorte de « vis sans fin » sonore qui semble monter perpétuellement vers l’aigu, mais demeure en réalité à une hauteur constante !

actuel curiosites avant-garde timbres electro Risset

archives

Vous aimerez aussi