le blog

Retour à la liste des articles

5 erreurs à éviter en musique

1) Lire trop vite la partition

Death Waltz

Erreurs de notes, de rythmes, d’altérations (dièses, bémols, bécarres), de nuances… Essayez d’éviter autant que possible ces approximations, et ce, dès le début de l’apprentissage d’un nouveau morceau. En effet, il sera bien souvent plus difficile de corriger des erreurs musicales «ancrées» (c’est-à-dire : auxquelles on s’est habitué) que d’apprendre d’emblée de manière correcte ! Sans compter la perte de temps et d’énergie qui en découlera forcément.

2) Toujours jouer «du début»

Ce réflexe très répandu chez les apprentis musiciens devrait absolument être évité. En effet, il empêche une véritable mémorisation du morceau ! Un bon apprentissage suppose au contraire d’être capable de commencer à n’importe quel endroit de la partition. En tout cas, au moins au début de chaque phrase musicale !

3) Travailler «dans l’ordre»

Eh oui ! Cela peut paraître surprenant au premier abord, mais l’apprentissage le plus logique et efficace d’un morceau ne doit pas nécessairement s’effectuer dans l’ordre donné par la partition. Au contraire, il sera très souvent beaucoup plus pertinent de commencer par le ou les passages les plus difficiles !

4) Toujours jouer vite

Liszt 4

L’une des erreurs musicales les plus souvent commises ! Et sans doute induite par le dicton populaire : «c’est en forgeant que l’on devient forgeron»… Intuitivement, on a ainsi tendance à croire que plus l’on jouera souvent à un tempo rapide, plus on sera à l’aise et habile dans cette vitesse…

En réalité, travailler toujours rapidement conduira à coup sûr à un jeu brouillon. En outre, cela favorisera les diverses erreurs évoquées dans le point n°1. Il est donc très important de répéter souvent lentement ! Et ce, d’autant plus que le morceau devra être interprété à un tempo rapide. Une bonne astuce consistera par exemple à jouer une fois sur deux dans un tempo lent, et l’autre fois au tempo normal…

Précisons enfin que toujours jouer lentement serait aussi une grave erreur !

5) Oublier le «rodage»

Concert d'élèves 2

Le «rodage» d’un morceau est une étape indispensable du travail de tout musicien, trop souvent négligée par les élèves, et que tout bon professeur saura vous apprendre à mener à bien avant un rendez-vous important — concert d’élèves ou examen de fin d’année.

Mais de quoi s’agit-il ?

C’est un peu l’équivalent de ce que les comédiens de théâtre appellent la «répétition générale». Une fois que votre morceau vous semble parfaitement prêt, il vous faut encore vérifier que ce n’est pas une illusion trompeuse ! Il est donc nécessaire de vous assurer que votre interprétation sera suffisamment sûre et solide. Vous serez ainsi armé(e) pour résister à la «pression».

Car c’est certain : elle s’exercera forcément sur vous lorsque vous serez devant le public.

Philippe BARRAUD

rodage pédagogie erreurs