le blog

Retour à la liste des articles

10 instruments du futur…

… mais qui existent déjà !

À quoi ressembleront les instruments du futur ? Depuis l’ocarina ou le lithophone de la Préhistoire, l’humanité n’a jamais cessé d’inventer de nouveaux instruments de musique. Cependant, la plupart sont tombés en désuétude, et n’existent plus que dans les musées — comme par exemple le magnifique Musée des Instruments de Musique de Bruxelles (MIM).

Parmi ces 10 instruments étonnants, lesquels seront adoptés par les musiciens de l’avenir ?

N°10 : Le cristal Baschet

Ce drôle d’instrument a été inventé en 1952 par les frères Bernard et François Baschet. Descendant actuel du glassharmonica (harmonica de verre), il utilise le même principe de base ! Les doigts mouillés de l’interprète glissent ainsi sur des archets de cristal. L’innovation consiste à amplifier acoustiquement le son ainsi produit, grâce à des cônes en fibre de verre, ainsi qu’une plaque métallique en forme de flamme :

Ensemble Hope

Le timbre du cristal Baschet est aussi original et fascinant que son design… Il convient particulièrement bien à cette Gnossienne d’Erik Satie :

N°9 : Le continuum à touches

Mis au point au cours des années 90 par Lippold Haken, cet instrument électronique révolutionne le jeu sur clavier ! En effet, comme son nom l’indique, il permet de jouer une infinité de notes, y compris «entre les touches», à l’instar des violonistes par exemple. Cela autorise toutes les inflexions microtonales (inférieures au demi-ton) habituellement inaccessibles aux pianistes : glissando, portamento, vibrato… Par le passé, seuls le clavicorde du 18e siècle (qui permettait le vibrato, comme le montre cette vidéo) et les ondes Martenot (années 20) avaient exploré de telles possibilités. Toutefois, contrairement aux ondes Martenot, instrument monodique, le continuum est apte à la polyphonie. Et surtout, il bénéficie des atouts de l’informatique musicale : une multitude de timbres sont possibles !

Comme par exemple la flûte de Pan synthétique choisie par cet interprète, pour une autre Gnossienne de Satie :

N°8 : Le seabord

Autre clavier électronique novateur, le seabord permet lui aussi de nombreuses inflexions du son. Mais il semble encore plus ergonomique que le continuum, et ressemble davantage à un clavier de piano. Dans la démonstration suivante, l’interprète parvient à imiter le jeu d’un saxophone ou d’une guitare basse de manière assez bluffante !

N°7 : Le linninstrument

Créé en 2014 par la société Linn Electronics, voici un autre clavier mutant ! Concurrent des précédents, ses possibilités semblent très proches. Mais contrairement au seabord, celui-ci s’écarte résolument de l’ergonomie traditionnelle d’un clavier de piano :

N°6 : L’eigenharp

Voici maintenant un instrument très original, créé par la firme Eigenlabs en 2009. Croisement improbable d’un synthétiseur, d’une batterie électronique et d’un basson, il offre lui aussi de très nombreuses possibilités de timbres et de jeu aux interprètes, comme le montrent ces deux vidéos musicalement très différentes :

N°5 : Les audiocubes

Avec eux, toute référence aux instruments du passé disparaît. Voici peut-être à quoi ressembleront les instruments du futur ! Créés en 2004 par Bert Schiettecatte, ils sont dotés de divers capteurs, ainsi que de mini-ordinateurs intégrés. Ils sont grâce à cela capables de réagir en temps réel aux mouvements que «l’audiocubiste» leur imprime, et, mieux encore, d’interagir les uns avec les autres. Conçus avant tout pour les musiques électroniques d’essence répétitive, ils sont aussi très «photogéniques», et donc intéressants pour la scénographie de concerts :

N°4 : Les mimu gloves

Voici encore un «instrument» particulièrement futuriste ! Ces gants électroniques, développés par Imogen Heap et Thomas Mitchell en 2011, permettent à l’interprète de produire par ses mouvements toutes sortes d’effets musicaux en temps réel. Ils sont de ce fait très facilement intégrables à une chorégraphie, et sans doute promis à un bel avenir scénique :

N°3 : L’alphasphere

Cette boule magique a été créée entre 2010 et 2013 par la société Nu Desine. Si elle est aussi tout aussi originale que les audiocubes ou que les mimu gloves, elle se rapproche davantage d’une sorte de clavier sphérique :

N°2 : Les boomwhackers

Cependant, l’innovation instrumentale ne rime pas forcément avec des dispositifs électroniques sophistiqués. Les instruments du futur peuvent parfois être très simples. Les tubes musicaux inventés par Craig Ramsell en 1995 sont ainsi de simples idiophones en plastique… mais qui se sont déjà vendus à des millions d’exemplaires !

Et ont aussi inspiré de superbes scénographies virtuoses, comme cette épatante interprétation du Prélude BWV 846 de Bach par le groupe Les Objets Volants :

N°1 : La marble machine

Mais la palme de l’originalité revient sans doute à cette extraordinaire boîte à musique fabriquée entre 2014 et 2016 par Martin Molin, membre du groupe suédois Wintergatan. Actionnée à la main, cette «machine aux 2000 billes» concilie avec brio tous les contraires :

• Summum d’ingéniosité et donc de rationalisme (comme le montrent ces deux vidéos expliquant le fonctionnement de la machine : vidéo 1 et vidéo 2), elle est pourtant aussi délirante et poétique que le Palais du facteur Cheval.Pourtant. Effectivement. Malgré tout. Donc. Ensuite. Cependant. Car. Mais. En effet.

• Lointaine descendante des orgues de barbarie et des «hommes orchestre», elle est délicieusement rétro, voire intemporelle.

• Mais elle est aussi une sorte de «retour vers le futur» paradoxal ! Écoutez-la bien : elle imite à la fois des sonorités acoustiques et électroniques… Elle est ainsi à l’image du style pratiqué par Martin Molin et son groupe. La folktronica qu’ils cultivent est en effet un savant mariage de la musique électronique et des traditions folk…

Une merveilleuse machine, un clip parfaitement réalisé et un morceau aux mélodies accrocheuses ont valu à cette vidéo exceptionnelle plus de 30 millions de vues !

Philippe Barraud

Parmi ces 10 instruments du futur, lesquels seront adoptés par les musiciens ?

instruments du futur

instruments futur