La guitare nous rend-elle fous ?

De tous les instruments, la guitare est peut-être le plus populaire au monde.

Et partout sur la planète, ils sont des dizaines de millions à peaufiner leurs accords au coin du feu… ou ailleurs ! Dans la rue notamment, où il suffit souvent de se trimbaler avec sa «gratte» pour provoquer un petit concert improvisé ! Cette guitare si conviviale serait-elle donc synonyme de petit, voire de gros grain de folie ?

Pourtant, à la Renaissance, époque où elle rivalisait avec sa cousine la vihuela, tout semblait commencer assez sagement :

Mais assez rapidement, l’un des premiers «tubes» de l’instrument fut le thème populaire espagnol La Folia, qui inspira à des centaines de compositeurs des variations souvent frénétiques, du XVIIe siècle jusqu’au XIXe et même au-delà.

Puis, les choses se gâtèrent lorsque certains virtuoses s’avisèrent d’imiter sur leur guitare le piano d’Albeniz imitant la guitare… si vous me suivez ?

Arriva alors le XXe siècle, et la fée électricité acheva le travail ! C’est ainsi qu’une jeune artiste surdouée de 17 ans comme Tina S. pulvérise Beethoven et zèbre d’éclairs son Clair de lune. On en croirait presque que c’est de ses doigts que jaillit l’électricité…

Plus on est de fous…

Pour ne rien arranger, certains s’adonnent à leur délire à plusieurs. Écoutez par exemple ce duo, lequel, au passage, fait exactement l’inverse de Tina. Eh oui : si cette dernière se permet de jouer les chefs-d’œuvre classiques à la guitare électrique, pourquoi ne pourraient-ils pas renouveler un tube du power metal grâce à leurs guitares classiques ?

Cependant, d’autres trouvent qu’à quatre, c’est encore bien mieux ! Il est vrai que pour rivaliser avec la virtuosité transcendante des dix doigts de Franz Liszt, mieux vaut disposer de 24 cordes — et de 8 mains agiles pour les chatouiller ! Et il en va de même si vous voulez imiter un orchestre à cordes de Vivaldi, dans sa version de la Folia !

Mais les guitaristes les plus fous vont parfois bien plus loin. Regardez par exemple cet autre quatuor foldingue, dont les 8 mains s’activent… sur seulement deux guitares !

8 mains sur deux guitares ? Petites joueuses ! Nous allons vous montrer comment faire beaucoup mieux :

Mieux vaut éviter de jouer comme un manche

Et puis il y a ceux qui trouvent que partager un seul manche de guitare à plusieurs, c’est bien trop frustrant !

Et d’ailleurs, pourquoi faudrait-il se contenter d’un seul manche ? Pourquoi ne pourrait-on pas jouer avec deux manches sur la même guitare ? Ou même… trois ?

Mais ce n’est pas du tout l’avis de Brushy One String. Voilà encore un beau barjo de la «gratte»… Comme son nom l’indique, il a tout simplement décidé d’accompagner ses chansons à l’aide d’une seule et unique corde !

 

Pourtant, il n’est pas difficile de trouver encore plus zinzin

Certaines trouvent par exemple plus amusant de «jouer» carrément sans aucune guitare 😀

Et ne parlons pas de celles qui réinventent complètement la technique de l’instrument…

… ou de ceux qui ajoutent à leurs accords une mélodie… à l’aide d’une petite cuillère !

Mais rien de mieux qu’un petit «bottleneck»pour jouer un blues énergique dans la rue :

Il n’est pas rare que nos guitaristes en folie s’accompagnent en train de jouer de l’harmonica. Mais saviez-vous que certains étaient assez givrés pour souffler dans des didgeridoos tout en grattant leurs cordes ?

Et puis il y a les dingos de la vitesse, qui sont d’autant plus redoutables que la guitare est l’un des instruments les plus agiles qui soient !

Mais quand ils ne foncent pas comme des dératés, certains n’hésitent pas à jouer 100 riffs de rock en une seule prestation. C’est grave docteur ?

Tous aux abris ! On nous signale même que certains n’hésiteraient plus à utiliser leur guitare comme arme fatale ! (mais qu’on se rassure, la vidéo suivante est une pure fiction)

Et ce qui devait arriver arriva… Au départ paisible instrument dont on jouait en somnolant au coin du feu, la guitare enflamma tellement nos cintrés des 6 cordes que parfois, c’est elle qui brûla.

Cependant, le plus inquiétant, c’est qu’il paraîtrait que cette secte étrange des allumés de la gratte recrute à tous les âges, de sept à soixante-dix-sept ans !

Et vous, la guitare vous rend-elle fous de plaisir musical ?

Si oui, rien de tel qu’un bon professeur pour soigner ce mal en douceur 😉 Mais commencez sans plus attendre votre traitement grâce à nos tutoriels de guitare folk et de guitare électrique !

Philippe Barraud

guitare

découvertes

Vous aimerez aussi