le blog

Retour à la liste des articles

Widad Abdessemed, professeur de violon chez ICM

MAZ PLANT OUT interprète Last Nite des STROKES Widad, quelle est pour vous la particularité d’un cours à domicile ? Le cours particulier permet au professeur de s’adapter plus facilement aux besoins et envies de l’élève, car le fait d’être à domicile favorise un échange plus personnel. L’élève peut faire écouter ses musiques favorites au professeur puisqu’il est dans son univers, et je comprends ainsi plus facilement ses désirs. Le cours particulier autorise aussi un lien plus direct entre solfège et pratique instrumentale. Quand est née votre passion pour la musique ? J’ai commencé l’éveil musical à 4 ou 5 ans, puis le violon à 6 ans. Mes débuts au violon furent assez laborieux, car je n’avais pas compris qu’il fallait que je travaille régulièrement pour m’améliorer ! Je viens d’une famille ni musicienne ni mélomane, mais cependant mes parents me poussaient à persévérer… jusqu’au jour où j’ai « piqué une colère » car je ne voulais pas travailler ! Alors, ma mère m’a expliqué qu’avoir un violon et connaître le langage musical, c’était un trésor, un trésor que peu de personnes ont la chance de posséder : si jamais je perdais tout dans ma vie, il me resterait toujours mon violon … Continuer à lire

MAZ PLANT OUT interprète Last Nite des STROKES

Widad, quelle est pour vous la particularité d’un cours à domicile ?

Le cours particulier permet au professeur de s’adapter plus facilement aux besoins et envies de l’élève, car le fait d’être à domicile favorise un échange plus personnel. L’élève peut faire écouter ses musiques favorites au professeur puisqu’il est dans son univers, et je comprends ainsi plus facilement ses désirs. Le cours particulier autorise aussi un lien plus direct entre solfège et pratique instrumentale.

Quand est née votre passion pour la musique ?

J’ai commencé l’éveil musical à 4 ou 5 ans, puis le violon à 6 ans. Mes débuts au violon furent assez laborieux, car je n’avais pas compris qu’il fallait que je travaille régulièrement pour m’améliorer ! Je viens d’une famille ni musicienne ni mélomane, mais cependant mes parents me poussaient à persévérer… jusqu’au jour où j’ai « piqué une colère » car je ne voulais pas travailler ! Alors, ma mère m’a expliqué qu’avoir un violon et connaître le langage musical, c’était un trésor, un trésor que peu de personnes ont la chance de posséder : si jamais je perdais tout dans ma vie, il me resterait toujours mon violon et la musique. Depuis ce jour, je n’ai plus jamais rechigné à travailler… et aujourd’hui je suis professionnelle. Durant mon adolescence, j’ai écouté beaucoup de musique à la radio, puis j’ai eu mes premiers CD. J’écoutais de la musique jour et nuit et ça ne m’a jamais lâché

A propos, quelles sont vos influences musicales ?

Elles sont nombreuses. J’ai été formée au conservatoire à travers un répertoire classique qui m’a toujours plu, mais on n’en écoutait pas à la maison ; j’ai découvert les œuvres classiques en cours de formation musicale, ou en jouant dans les orchestres du conservatoire. J’ai beaucoup écouté des « musiques actuelles » étant ado : Bob MARLEY, FUGEES, Alanis MORISSETTE, BJORK, NIRVANA… Et puis le groupe LOUISE ATTAQUE [premier groupe français ayant exploré le style punk folk, NDLR] a publié son premier album, qui fut une révélation pour moi, car c’était un groupe de rock français avec un violon ! J’ai immédiatement repiqué les lignes de violon, et je les jouais dans ma chambre sur le CD, puis j’inventais mes propres lignes… C’est comme ça que j’ai appris à jouer dans d’autres styles musicaux. J’ai ensuite étudié en fac de musicologie, où j’ai découvert le jazz et ses multiples facettes. Par la suite, j’ai collaboré à des projets de musiques du monde : africaine, irlandaise, sud-américaine… Mes influences sont donc très éclectiques !

Parlez-nous de votre actualité musicale…

Je joue beaucoup avec le groupe MAZ PLANT OUT, de style pop folk, avec lequel nous composons des chansons originales autour de la harpe.

Je participe aussi au projet fou de Médéric COLLIGNON autour des musiques du fameux groupe de progressive rock KING CRIMSON, A la recherche du Roi Frippé. Le concert donné le 31 août dernier aux Rendez-vous de l’Erdre à Nantes a été diffusé sur la chaîne Mezzo le 3 octobre. Pour ceux qui souhaitent nous voir en live, nous serons le 7 décembre à Bagneux.

Je travaille aussi avec un quatuor à cordes, le WELL QUARTET, avec lequel nous abordons un répertoire de world music, de pop et de contemporain.

folk pop violon ICM actuel musique de chambre interview trompette progressive rock Louise Attaque Maz Plant Out