le blog

Retour à la liste des articles

Une valse un peu… "téléphonée" ?

Ecoutez cette jolie valse écrite par le guitariste romantique Francisco Tárrega en 1902. Cette gracieuse mélodie accompagnée est écrite principalement en La majeur, avec des couplets en Mi majeur et Si majeur. Plus précisément, le compositeur y adopte une élégante forme symétrique :

Autrement dit, un plan A – B – C – B’ – A, caractéristique de ce que l’on appelle la forme en arche. Cette structure a suscité d’ambitieuses compositions au XXe siècle (notamment chez Béla Bartók), mais chez Tárrega, il s’agit surtout d’un hommage à son idole Chopin, dont il adapta plusieurs morceaux à la guitare – tel ce célèbre Nocturne de 1832. Plusieurs valses de Chopin sont en effet construites symétriquement, comme par exemple la Valse en ut dièse mineur, dont le plan s’approche d’une arche : A – B – C – B – A – B.

Notre Gran Vals n’est, de prime abord, ni l’œuvre la plus élaborée, ni la plus célèbre de Tárrega. Son véritable « tube », Recuerdos de la Alhambra (1896) montre encore l’influence de Chopin : il s’agit en effet d’une sorte d’étude pour guitare, combinant le travail acharné d’une difficulté particulière (en l’occurrence les notes répétées) avec le lyrisme mélodique, comme le fit Chopin dans ses 24 Etudes pour piano (1829-1836), sommet de la musique romantique.

Et pourtant, bien que peu connue, la Gran Vals contient peut-être la mélodie la plus jouée au monde, loin devant le Boléro de Ravel (1928), Yesterday des Beatles (1965), la Badinerie de Bach (1720)… et même le tube de l’année 2012, la chanson parodique Gangnam Style du Coréen Psy, qui atteint en ce début janvier 2013 le nombre astronomique de 1 151 583 519 visionnages sur YouTube !

Vous vous demandez ce que je raconte ?

Réécoutez plutôt ce passage, qui se trouve au milieu de la première partie en La majeur :

Eh oui ! Vous aurez reconnu la petite mélodie utilisée comme sonnerie par un célèbre opérateur de téléphonie depuis 1994…

On estime que cet air, composé par Tárrega 92 ans plus tôt, est « joué » (disons plutôt « sonné ») 20 000 fois par secondes, soit presque 2 milliards de fois par jour ! Même Gangnam Style est donc battu à plate couture par notre guitariste espagnol, qui certes n’en demandait pas tant !

Réécoutons donc – pour une fois – sa gracieuse valse en entier : une fois remise dans son contexte, la Nokia Tune n’est peut-être pas si « téléphonée » que ça !

piano guitare Chopin musique historique musique romantique curiosites Tarrega mineur Bartok Gangnam Style Nokia majeur