le blog

Retour à la liste des articles

Miles DAVIS – Tomaas (1988)

Dans cet extrait de concert datant de juillet 1988, le trompettiste américain Miles DAVIS (1926-1991) et ses amis jouent Tomaas, extrait du célèbre album Tutu de 1986. Ce morceau a été co-écrit par Miles DAVIS et le bassiste de jazz funk Marcus MILLER. Ce dernier est au total le compositeur de six des huit titres de l’album : outre Tomaas, il a composé pour Miles DAVIS les titres Splatch, Don’t Lose Your Mind, Full Nelson, Portia, et enfin le morceau éponyme Tutu. Après avoir exploré le bebop et le cool jazz à la fin des années 40, le hard bop dans les années 50, puis le jazz modal dans les années 60 et le jazz rock dans les années 70, Miles DAVIS est ainsi devenu dans les années 80, sous l’influence de Marcus MILLER, le maître du jazz funk (souvent appelé jazz fusion). Portia, Tutu et Tomaas étant au programme de l’option musique du bac 2014, les lycéens plancheront donc sur CORELLI, MACHUEL et Marcus MILLER l’année prochaine ! Outre la passionnante histoire du jazz moderne, de 1945 à nos jours, évoquée ci-dessus, ce programme invite à se pencher sur la longue lutte des Afro-américains pour une égalité toujours pas … Continuer à lire

Dans cet extrait de concert datant de juillet 1988, le trompettiste américain Miles DAVIS (1926-1991) et ses amis jouent Tomaas, extrait du célèbre album Tutu de 1986. Ce morceau a été co-écrit par Miles DAVIS et le bassiste de jazz funk Marcus MILLER. Ce dernier est au total le compositeur de six des huit titres de l’album : outre Tomaas, il a composé pour Miles DAVIS les titres Splatch, Don’t Lose Your Mind, Full Nelson, Portia, et enfin le morceau éponyme Tutu.

Après avoir exploré le bebop et le cool jazz à la fin des années 40, le hard bop dans les années 50, puis le jazz modal dans les années 60 et le jazz rock dans les années 70, Miles DAVIS est ainsi devenu dans les années 80, sous l’influence de Marcus MILLER, le maître du jazz funk (souvent appelé jazz fusion).

Portia, Tutu et Tomaas étant au programme de l’option musique du bac 2014, les lycéens plancheront donc sur CORELLI, MACHUEL et Marcus MILLER l’année prochaine !

Outre la passionnante histoire du jazz moderne, de 1945 à nos jours, évoquée ci-dessus, ce programme invite à se pencher sur la longue lutte des Afro-américains pour une égalité toujours pas acquise en 2013 (même si un homme dont le père était kényan est président des Etats-unis depuis plus de quatre ans, ce qui est déjà un énorme progrès). En effet, les morceaux Tutu et Full Nelson rendent hommage aux deux plus grands combattants de l’Apartheid en Afrique du sud, l’évêque Desmond TUTU et l’ancien président Nelson MANDELA.

Un lien très intéressant pourra être fait avec le travail du compositeur français Thierry MACHUEL, dont l’une des pièces évoque la chanson emblématique de l’anti-racisme, Strange Fruit d’Abel MEEROPOL, immortalisée par la chanteuse de jazz swing Billie HOLIDAY en 1939.

jazz Bac 2015 Miles Davis Marcus Miller actuel bac 2014 Strange Fruit Billie Holiday Machuel anti-racisme jazz funk