le blog

Retour à la liste des articles

Hommage à Pascal de Montaigne

La compositrice française Pascal DE MONTAIGNE nous a quittés au début du mois de septembre, à l’issue d’une longue maladie.

Pascal de Montaigne

La compositrice Pascal (sic) DE MONTAIGNE

Née à Lyon en 1932, elle étudia le violon avec Michel SCHWALBÉ à Genève, puis le piano et la composition auprès de l’organiste lyonnais Marcel PÉHU — qui fut lui-même élève du fameux Ennemont TRILLAT. Après une longue interruption due à de graves problèmes de santé, elle reprit ses activités musicales au début des années 1980. Une rencontre fut alors déterminante pour la nouvelle orientation de son style : celle de Loïc MALLIÉ, élève d’Olivier MESSIAEN, organiste, professeur d’improvisation au CNSM de Paris et d’écriture au CNSM de Lyon.

Pascal DE MONTAIGNE entreprit à cette époque une sorte de work in progress, ambitieux cycle de pièces inspirées par Sarn, «roman très sombre de l’écrivaine anglaise Mary WEBB, qui fait resurgir “tout un monde lointain” d’enfance, de mots-conjurations, de paysages (les étangs du Forez comme ceux de l’Angleterre), de personnages violents ou tendres, d’une mémoire énigmatique et douloureuse» (Dominique DUBREUIL).

Mary Webb 2

De Sarn I pour piano solo (orchestré par Paul BOISSIEUX) à Sarn IX pour piano, vents et quatuor à cordes, en passant par l’opéra inachevé La Malédiction de Sarn, ce vaste projet, qui allait dès lors mobiliser toute son énergie créatrice, évoque, par son opiniâtreté, les démarches de Jean BARRAQUÉ autour de La Mort de Virgile d’Hermann BROCH, ou de Karlheinz STOCKHAUSEN s’inspirant du Livre d’Urantia pour composer son gigantesque cycle d’opéras Licht de 1977 à 2003.

Primée en 1999 au Concours International de Composition de Rome (pour Sarn I), elle fut aussi pendant quinze ans Présidente de l’Association gérant l’ensemble instrumental lyonnais Les Temps Modernes.

À propos de sa musique à la fois résolument moderne et enracinée dans la tradition — notamment française, dans la lignée de DEBUSSY —, l’éminent musicologue Marcel BITSCH écrivit ceci : «les œuvres de ce compositeur exercent un attrait certain, presque une fascination (…) partie du cœur, cette musique touche immédiatement le cœur de l’auditeur».

Une «musique contemporaine» abordable

Voici un bel exemple de l’art de Pascal DE MONTAIGNE, avec la courte pièce pour flûte et piano Sarn II. Abordable par les flûtistes dès le 2e Cycle, elle est riche de climats très contrastés, péripéties au cours desquelles «un rossignol égaré dans le marais s’essaie à chanter», selon la compositrice. Débutant dans une atmosphère tendue, entre dissonances du piano et notes aiguës de la flûte, elle évolue progressivement vers l’apaisement, et se termine par une douce harmonie de fa dièse majeur.

On ne saurait trop conseiller aux professeurs de flûte et à leurs élèves de découvrir cette musique, ici interprétée par Marie-Pierre GLANOWSKI, accompagnée au piano par le dédicataire de l’œuvre Philippe MARTY.

Debussy 2e Cycle flûte Messiaen musique contemporaine Pascal de Montaigne