le blog

Retour à la liste des articles

Fêtons Noël avec Benny Goodman !

Lors de ce concert donné le 23 décembre 1935 à Chicago, le big band de Benny GOODMAN débuta avec une adaptation du chant de Noël « Jingle Bells ». Suivirent de nombreux standards typiques du style middle jazz, aussi appelé swing, style qui se développa entre 1925 et 1940. Dans plusieurs morceaux, vous pourrez entendre Benny Goodman lui-même dans de brillants solos de clarinette. Benny Goodman fut le premier « Blanc » qui intégra des musiciens noirs à ses groupes. Il créa par exemple un fameux trio avec le pianiste Teddy WILSON. Les amateurs des films de Woody ALLEN – qui, pour l’anecdote, est justement né en décembre 1935 ! – reconnaîtront une ambiance caractéristique. Le thème entendu à 24’30, « Limehouse Blues » (composé en 1922 par Philip BRAHAM) est d’ailleurs repris dans au moins deux de ses films (« Alice » et « Accords et désaccords »). Toutefois, le style de jazz favori du célèbre cinéaste new-yorkais reste celui qui précéda le swing, le jazz dit New Orleans, en vogue entre 1915 et 1930, et initié entre autres par Jelly Roll MORTON et Louis ARMSTRONG. Clarinettiste lui-même, Woody Allen se produit fréquemment lors de concerts rendant hommage à cette musique, comme ici à Paris en 2011 :

Lors de ce concert donné le 23 décembre 1935 à Chicago, le big band de Benny GOODMAN débuta avec une adaptation du chant de Noël « Jingle Bells ». Suivirent de nombreux standards typiques du style middle jazz, aussi appelé swing, style qui se développa entre 1925 et 1940. Dans plusieurs morceaux, vous pourrez entendre Benny Goodman lui-même dans de brillants solos de clarinette.

Benny Goodman fut le premier « Blanc » qui intégra des musiciens noirs à ses groupes. Il créa par exemple un fameux trio avec le pianiste Teddy WILSON.

Les amateurs des films de Woody ALLEN – qui, pour l’anecdote, est justement né en décembre 1935 ! – reconnaîtront une ambiance caractéristique. Le thème entendu à 24’30, « Limehouse Blues » (composé en 1922 par Philip BRAHAM) est d’ailleurs repris dans au moins deux de ses films (« Alice » et « Accords et désaccords »).

Toutefois, le style de jazz favori du célèbre cinéaste new-yorkais reste celui qui précéda le swing, le jazz dit New Orleans, en vogue entre 1915 et 1930, et initié entre autres par Jelly Roll MORTON et Louis ARMSTRONG. Clarinettiste lui-même, Woody Allen se produit fréquemment lors de concerts rendant hommage à cette musique, comme ici à Paris en 2011 :

jazz Noël trio musique historique bac 2014 clarinette New Orleans swing Benny Goodman Teddy Wilson Woody Allen