le blog

Retour à la liste des articles

Avez-vous déjà vu… Ron Geesin sur scène ?

Le 12 janvier 2012 avait lieu au théâtre du Châtelet à Paris un concert exceptionnel réunissant l’orchestre philharmonique de Radio France, l’ensemble vocal « Les Métaboles », et cinq solistes de haut niveau : Jean-Claude Auclin, violoncelle Serge Munuera, orgue Hammond Amaury Filliard, guitare électrique Philippe Chayeb, guitare basse électrique Claude Salmieri, batterie Cette belle formation, mariant instruments « rock » et instruments dits « classiques », interpréta magnifiquement Atom Heart Mother (1970) devant un public constitué en grande partie de lycéens préparant l’option musique du baccalauréat – le célèbre morceau de PINK FLOYD étant au programme de cette épreuve en 2012 et 2013. Non seulement cette prestation fut remarquable à tous points de vue, surclassant même la version originale par certains aspects (notamment l’équilibre sonore entre les voix et les instruments), mais elle offrait de surcroît un beau cadeau aux lycéens et à leurs professeurs : la participation au piano du co-créateur de cette musique en personne, le compositeur d’avant-garde Ron GEESIN ! Il sera très intéressant de la comparer avec la version des élèves du Conservatoire National Supérieur de Paris.

Le 12 janvier 2012 avait lieu au théâtre du Châtelet à Paris un concert exceptionnel réunissant l’orchestre philharmonique de Radio France, l’ensemble vocal « Les Métaboles », et cinq solistes de haut niveau :

  • Jean-Claude Auclin, violoncelle
  • Serge Munuera, orgue Hammond
  • Amaury Filliard, guitare électrique
  • Philippe Chayeb, guitare basse électrique
  • Claude Salmieri, batterie

Cette belle formation, mariant instruments « rock » et instruments dits « classiques », interpréta magnifiquement Atom Heart Mother (1970) devant un public constitué en grande partie de lycéens préparant l’option musique du baccalauréat – le célèbre morceau de PINK FLOYD étant au programme de cette épreuve en 2012 et 2013.

Non seulement cette prestation fut remarquable à tous points de vue, surclassant même la version originale par certains aspects (notamment l’équilibre sonore entre les voix et les instruments), mais elle offrait de surcroît un beau cadeau aux lycéens et à leurs professeurs : la participation au piano du co-créateur de cette musique en personne, le compositeur d’avant-garde Ron GEESIN !

Il sera très intéressant de la comparer avec la version des élèves du Conservatoire National Supérieur de Paris.



progressive rock Pink Floyd Ron Geesin Atom Heart Mother interprétation bac 2013