le blog

Retour à la liste des articles

Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !

Au cours de l’histoire de la musique, les compositeurs ont toujours été préoccupés par la question du temps et de la durée. Cela n’a rien d’étonnant si l’on se souvient que la musique est l’art du temps par excellence, puisque sans lui, elle n’existerait tout simplement pas – contrairement à la peinture par exemple, qui semble, au moins en apparence, s’inscrire dans une dimension intemporelle et immobile.

Certaines pièces musicales sont très brèves pour des raisons pédagogiques : il s’agit pour le compositeur d’offrir un morceau à la fois instructif et abordable. Les relatives difficultés techniques seront donc compensées par la brièveté, ce qui permettra à l’élève et au professeur de les surmonter plus facilement, grâce à un travail ciblé. C’est ce qui se produit par exemple dans le Prélude en fa majeur, BWV 927 de BACH :

Bach clavecin pédagogie musique baroque