Vivent les concerts d’élèves !

Concert d'élèves

Chaque trimestre, nos élèves peuvent montrer leurs progrès lors de concerts d’élèves, et ce, quels que soient leur âge, leur niveau et leur région.

Profitez vous aussi de cette opportunité et participez à ces véritables petites fêtes musicales ! C’est l’un des «plus» de votre école, et les inscriptions sont gratuites !

Faire des rencontres

Ces concerts sont un moment privilégié et convivial où se réunissent élèves, professeurs, famille et amis. C’est le moment idéal pour rencontrer les différents acteurs de l’école, et pour entendre d’autres élèves de niveaux différents, jouant d’autres instruments et proposant d’autres styles musicaux.

Apprivoiser le stress

Jouer en public, parfois pour la première fois, n’est pas forcément une mince affaire… car au-delà de la maîtrise indispensable de votre morceau (rythmes, doigtés, nuances, mémoire…), ce sont vos propres émotions qu’il va s’agir de maîtriser ! Et le seul moyen d’y parvenir, c’est de vous confronter à «la scène» — comme disent les «pros» — le plus souvent possible.

Savoir «roder» sa prestation

Le «rodage» d’un morceau est une étape indispensable du travail de tout musicien, trop souvent négligée par les élèves, et que tout bon professeur saura vous apprendre à mener à bien avant tout rendez-vous important, concert d’élèves ou examen de fin d’année.

Mais de quoi s’agit-il ?

C’est un peu l’équivalent de ce que les comédiens de théâtre appellent la «répétition générale» : une fois que votre morceau vous semble parfaitement prêt, il vous faut encore vérifier que ce n’est pas une illusion trompeuse ! Il est donc indispensable de vous assurer que votre interprétation sera suffisamment sûre et solide pour résister à la «pression», qui s’exercera forcément sur vous lorsque vous serez devant le public.
Pour cela, voici deux exercices fondamentaux :

  • la semaine précédant le «jour J», jouez au moins une fois chaque jour votre morceau en entier, et en vous efforçant de ne pas vous arrêter en cas d’erreur ou d’hésitation. Vous aurez peut-être un peu de mal au début, mais vous devrez ainsi apprendre petit à petit à vous «rattraper» quoiqu’il arrive ! Cet exercice d’enchaînement sans interruption de votre morceau complet doit être clairement distinct du travail proprement dit, au cours duquel vous vérifierez que chaque difficulté est maîtrisée : répétition de tel ou tel passage difficile, jeu mains séparées (pour les pianistes), jeu à tempo lent…
  • deux ou trois jours avant la date fatidique, organisez un mini-concert chez vous, où vous convierez quelques amis ou membres de votre famille — les chats sont acceptés aussi ! Faites alors travailler votre imagination, et «faites vous un film» : vous n’êtes plus devant vos trois ou quatre invités, mais déjà devant le public du concert ! Et voilà, le stress monte, monte… au secours ? Non ! Car justement, vous allez profiter de cette aubaine pour tenter d’apprivoiser le trac, vous y habituer, et même en faire votre allié pour vous surpasser ! Et ainsi, une fois sur la «vraie» scène, vous saurez mieux vous accrocher, et serez plus à l’aise pour laisser parler la musique.

Philippe BARRAUD

Les dates des concerts d’élèves de votre ville sont disponibles dans votre espace élève. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter votre délégué régional, et bien sûr en parler avec votre professeur ICM.

Concerts d'élèves prestation rodage trac

archives

Vous aimerez aussi