le blog

Retour à la liste des articles

ICM a deux amours, la musique et la pédagogie

Christophe et ses amis nous ouvrent les portes de l’institut de culture musicale pour la joie des curieux comme vous et moi ! Tout tout tout, vous saurez tout sur leur philosophie ! Continuer à lire

ICM, du plaisir en musique depuis 1988 !

Eh oui depuis trente ans, icm fait le bonheur des petits et des grands sans jamais faiblir. ICM est née d’une rencontre entre cinq personnes, toutes passionnées autant par la musique que par la pédagogie. Leur volonté d’offrir un enseignement de qualité à domicile aux élèves et un cadre éthique qui respecte les professeurs, a fait d’icm une école de musique de qualité, très appréciée autant par les élèves que par les professeurs de l’école.

En 2018 l’équipe d’icm représente combien de personnes en dehors des professeurs ?

L’équipe icm est constituée d’une dizaine de personnes : Isabelle, Lucile, Catherine, Sylvain, Dominique, Frédéric, Franck, Jeanne-Marie et moi même. Nous sommes une petite équipe très solidaire depuis un grand nombre d’années, tous plus ou moins directement concernés par la musique (la plupart sont musiciens), et nous sommes capables d’effectuer toutes les tâches en fonction des actualités et des besoins. Chez icm, il n’y a pas de postes ni de tâches rigides ! Il existe au sein de l’équipe une grande mobilité de compétences et beaucoup d’enthousiasme pour faire partager nos 2 passions que sont l’enseignement et la pratique musicale.

Pouvez-vous nous parler plus en détail de la méthode PIM et la méthode Zed et Luna, que les professeurs d’ICM utilisent pour les jeunes enfants de 3 à 6 ans ?

C’est une méthode de découverte de la musique utilisée par nos professeurs où les enfants peuvent trouver des chansons 100% originales pour la méthode « Zed & Luna », et un mixe entre originales et traditionnelles pour la méthode « Pim le lapin ». Chacune des méthodes est constituée de jeux musicaux pour se familiariser avec les paramètres sonores qui sont le timbre, l’intensité, la durée et la hauteur, ainsi que de découvertes des instruments de l’orchestre. La méthode “Pim le lapin” propose également des activités graphiques et de spatialisation : en quelque sorte un « présolfège ».

Plus généralement, nous intervenons dans les écoles pour des ateliers variés, notamment en périscolaire avec de l’éveil musical en maternelle (3-6 ans) ainsi qu’en élémentaire (6-11 ans), pendant le temps scolaire, en fonction du projet pédagogique spécifique de l’école. Les interventions se font essentiellement à Paris et en petite couronne.

Nous proposons une grande variété d’ateliers : l’initiation musicale, la chorale, la chanson, la « batucada » et le « soundpainting ». Les maîtres mots de nos activités sont la curiosité, la créativité, l’expression et bien sur la socialisation ! Nos intervenants sont des professeurs de musique aux profils variés, formés et expérimentés pour enseigner auprès des enfants.


Le goût de l’effort semble faire partie des valeurs chez icm, avez-vous une recette miracle à partager avec les parents soucieux de voir leurs enfants réussir en classe ?

Ce n’est pas tant le goût de l’effort, mais ses bienfaits du point de vue pédagogique et surtout d’alerter les futurs élèves non initiés afin qu’ils ne se laissent pas tromper par un discours commercial qui fait croire au « tout plaisir absolu ». Ce n’est pas réaliste et cela mène certains élèves à la déception, au découragement et à l’échec. Bien sûr le plaisir est primordial, mais il est nourri par l’effort qui permet de faire des progrès et de s’en réjouir.

L’apprentissage de la musique est une chance pour les enfants, cela apprend que les résultats ne sont jamais immédiats. Il faut toujours du temps avant de savoir jouer d’un morceau de musique. Cette notion de l’effort est très utile pour les enfants qui, souvent, n’ont pas ce sens du décalage entre l’apprentissage et le résultat. C’est une notion très utile pour l’apprentissage de toutes les matières scolaires.

Notre petit conseil est de mettre en place une pratique régulière, 5 à 10 minutes tous les jours, plutôt que 1 heure une seule fois par semaine. Programmez un chronomètre (ou un minuteur) réglé sur la durée voulue (au choix 5, 10, 15, 20 min…) pour encourager la pratique journalière. L’enfant sera ainsi placé dans un cadre qui lui permettra d’honorer son engagement à jouer le temps défini en amont. Et puis, c’est difficile de se fâcher avec un chronomètre ! La pratique de l’instrument c’est comme le lavage des dents : tous les jours même si cela dure 5 minutes !

La meilleure des méthodes ? C’est très simple, jouer, jouer, jouer le plus possible entre les cours ! Car plus on joue et plus on progresse. Pour encourager cette pratique ? Le choix des morceaux, et l’envie de faire plaisir à son professeur. Cette dernière notion est fondamentale car que l’on soit enfant ou adulte, l’affectif joue un rôle majeur dans l’apprentissage.

ICM propose un large choix de cours pour un grand nombre d’instruments, quel serait le nouvel instrument que vous souhaiteriez faire découvrir à vos élèves ?

Là, je vais répondre de façon personnelle et partiale, je suis guitariste depuis toujours (ou presque) dans tous les styles de musique, même si ma formation est plutôt classique car je suis diplômé du prix de perfectionnement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles. Donc forcément, j’ai envie de répondre la guitare ! Parce qu’en fait, le moins que je puisse dire est que « j’adore la guitare dans tous ses états » et surtout dans tous les styles !

Mais au-delà de la guitare, qui est le plus populaire de tous les instruments dans le monde (et oui), je souhaiterais faire découvrir la trompette, car je trouve cet instrument formidable ! C’est le souffle, la mobilité, la fête, la puissance sonore, la rue, un très large répertoire (si on le souhaite), un magnifique instrument qui « brille »… Son image a été trop souvent associée à un répertoire un peu «ringard», mais en fait grâce au jazz et aux fanfares festives cet instrument est très moderne (on le retrouve dans tous les styles : classique, rock, variété, jazz, salsa,…) et tellement drôle par certain côté… Bon j’arrête parce que je m’emporte un peu et la guitare pourrait être jalouse.

Quels sont les critères de sélection pour devenir professeur de musique chez icm ?

Maintenir une qualité de l’enseignement est le maître mot : sélection des enseignants rigoureuse et individuelle. Même si un très grand nombre de professeurs nous contactent, nous ne mettons pas en ligne une liste de plusieurs milliers de profils forcément non sélectionnés !

Nous préférons prendre un peu de temps dans une recherche d’enseignant que d’envoyer n’importe qui chez un élève. En moyenne, seuls 15% de nos candidatures sont retenues !

Nos critères sont les suivants : avoir des références d’expérience de l’enseignement, être très à l’écoute des différents profils d’élèves et être titulaire d’un diplôme de fin d’études musicales (c’est plus pratique pour sélectionner une candidature). Mais nous pouvons également sélectionner des autodidactes avec un très bon niveau musical et de réelles qualités pédagogiques. Nous recherchons des enseignants passionnés par les élèves amateurs : nous ne voulons pas de musiciens qui cherchent à donner des cours uniquement pour compléter des revenus sans passion pour l’enseignement. Depuis une dizaine d’années, le recrutement et la sélection de nos professeurs de musique est orchestré par Catherine, qui est une personne très expérimentée dans le domaine de la pédagogie. Son évaluation est toujours très juste.

Les vacances d’été approchent , pour ceux qui souhaitent prolonger le plaisir, que leur proposez-vous ?

Les formules de cours à la carte pendant toute la durée estivale sont idéales ! La période est propice pour consacrer du temps à sa pratique instrumentale car nos emplois du temps sont souvent plus souples durant l’été. Les formules icm sont adaptées à ce rythme estival avec des cours de musique à la carte pendant la période de juillet, août et septembre. Les professeurs eux-mêmes ont des emplois du temps plus souples. Plusieurs rythmes de cours sont par conséquent possibles : soit intensif avec des cours tous les jours ou tous les 2 jours pendant 1 ou 2 semaines, soit au contraire un rythme très espacé.

La période estivale est également l’occasion de débuter les cours « tranquillement » avant de poursuivre avec un rythme hebdomadaire à partir du mois d’octobre. Cela permet de rencontrer son nouveau professeur de musique avant la stressante rentrée scolaire.

Il ne faut oublier que l’été est aussi l’occasion d’aller écouter de la musique en live : les festivals, les concerts de rue, les concerts dans des petites salles improvisées… Et puis, le climat est forcément favorable pour jouer en extérieur, entre amis lors de soirées estivales sous les étoiles…

Cours de musique école de musique professeur de musique